Publicité

29 octobre 2021 - 12:00

Bébé maltraité

Élizabeth Pelletier-Boissoneault se voit accorder un nouveau procès

Gabrielle Denoncourt

Par Gabrielle Denoncourt, Journaliste

L’ancienne éducatrice, Élizabeth Pelletier-Boissoneault de Sainte-Marie, avait été reconnue coupable en 2019 de voies de fait avec lésions sur un bébé de 11 mois. La Cour d’appel a finalement annulé le verdict de culpabilité jugeant qu’une preuve inadmissible a été utilisée à son procès.

Ainsi, elle aura le droit à un nouveau procès. Rappelons que la jeune femme avait écopé d’une peine d’emprisonnement de 12 mois. Elle s’était défendue que les lésions avaient été provoquées par une chute accidentelle du bambin.

Selon Radio-Canada, durant son premier procès, Pelletier-Boissoneault avait indiqué qu’elle avait fait de faux aveux sous la pression, durant l’un des interrogatoires d’un policier. La juge a tout de même laissé la Couronne utiliser cette vidéo.

Le père de la victime aurait été informé par une autre personne au téléphone de ces aveux le jour de l’interrogatoire. Ainsi, la Cour d’appel considère que ces paroles sont un ouï-dire, car l’accusé n’a jamais dit ces mots directement au père.

On ne connaît toujours pas la date de comparution, mais elle sera déterminée dans les prochaines semaines.

À lire également : 
L'éducatrice Élizabeth Pelletier écope de 12 mois de prison
Élizabeth Pelletier est reconnue coupable 
Début du procès de l'ancienne éducatrice Elizabeth Pelletier
Procès du bébé secoué : Élizabeth Pelletier-Boissonneault de retour en cour le 11 avril

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.