Publicité

6 janvier 2022 - 11:00

Tentative de meurtre sur la policière Catherine Giroux

Marco Rodrigue devra revenir en cour le 4 mars

Léa Arnaud

Par Léa Arnaud, Journaliste

Le dossier de Marco Rodrigue, de Saint-Zacharie, a une nouvelle fois été reporté. Ainsi, celui qui est accusé de tentative de meurtre sur la policière Catherine Giroux devra se présenter à nouveau au palais de justice de Saint-Joseph-de-Beauce le 4 mars prochain.

Ce report de date a été demandé par son avocat, Me Tremblay, qui tente d'entrer en contact avec un expert afin de faire subir une seconde évaluation psychologique à son client. Ce dernier pense qu'un aspect de la situation de Marco Rodrigue a été sous-estimé lors de la première évaluation. 

Me Tremblay espère avoir en main les résultats de cette deuxième analyse lors de la séance du 4 mars afin de permettre à la cour de statuer sur le dossier.

Rappelons que celui qui se trouve toujours au centre de détention de Québec est suspecté d'avoir fait feu sur l'agente de la Sûreté du Québec le 18 août dernier. Elle l'avait intercepté sur l’autoroute 73 à Sainte-Marie pour une infraction au Code de la sécurité routière. Il s'en était suivi une longue chasse à l'homme qui s'était terminée en soirée par l'arrestation de Rodrigue à Saint-Georges.

À lire également :

Marco Rodrigue devra subir une seconde évaluation psychologique

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.