Publicité

19 octobre 2021 - 14:12 | Mis à jour : 14:14

Policière blessée par balle

Marco Rodrigue devra subir une seconde évaluation psychologique

Léa Arnaud

Par Léa Arnaud, Journaliste

Toutes les réactions 3

Marco Rodrigue, accusé de tentative de meurtre sur la policière de la Sûreté du Québec Catherine Giroux, était de retour devant la Cour du palais de justice de Saint-Joseph.

Son avocat, Me Tremblay, a demandé le report de la séance afin de pouvoir procéder à une contre-expertise suite à sa première évaluation psychologique. Ce dernier jugeant qu'un aspect de la situation de Marco Rodrigue avait été sous-évalué. Le juge a accordé la requête et l'accusé devra donc se présenter à nouveau devant la Cour le 30 novembre. 

Lors de la séance d'aujourd'hui on a également appris que le véhicule de Marco Rodrigue qui avait été saisi lors de son arrestation lui a été rendu, ainsi que son argent.

Enfin, son ordonnance de non-communication auprès d'une ancienne collègue de travail, qui est témoins dans le dossier, reste en vigueur. 

Rappelons que l’homme de Saint-Zacharie avait vu son audience du 23 septembre déjà reporté à aujourd’hui, car son évaluation psychologique n’avait pas été faite. Son refus de prendre le traitement prescrit par le médecin a compromis cette étape. M. Rodrigue a finalement accepté de le prendre ce qui a permis de tenir son audience. 

Marco Rodrigue doit faire face à la justice parce que le 18 août, vers 9 h 15, il aurait fait feu sur la policière après avoir été intercepté par cette dernière sur l’autoroute 73 à Sainte-Marie pour une infraction au Code de la sécurité routière.

À lire également : 

 

L'audience de Marco Rodrigue est reportée au 19 octobre

Policière blessée par balle: l'homme de Saint-Zacharie arrêté hier sera accusé de tentative de meurtre

Policière blessée par balle sur l'A-73: le suspect finalement arrêté à Saint-Georges

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

3 réactionsCommentaire(s)
  • Les bums sont toujours proteges !

    X - 2021-10-19 16:30
  • J'espère que la policière se porte bien et qu'elle ne restera avec des séquelles. Quant au suspect j'espère que sera puni à la hauteur de son crime.

    Claude - 2021-10-20 18:15
  • S'il est assez fou pour tirer sur quelqu'un, ca prend vraiment une évaluation?
    Les risques de récidives sont grands

    Steve - 2021-10-22 08:33