Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Palais de justice de Saint-Joseph-de-Beauce

Tirs sur une policière: le dossier de Marco Rodrigue stagne

durée 17h00
18 décembre 2023
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
Léa Arnaud
email
Par Léa Arnaud, Journaliste

Le dossier de Marco Rodrigue, accusé de tentative de meurtre sur une policière, fait monter la pression dans la salle de cour alors que la juge et la procureure Me Harbour s’impatiente.

Cela fait désormais plus de 30 mois que les procédures judiciaires ont commencé et rien n’a vraiment avancé pour le moment. Après des mois sans avoir de représentant, Marco Rodrigue a finalement obtenu le soutien de Me Samuel Cozak, nouvellement membre du barreau, le 25 septembre dernier.

Aujourd’hui, le dossier était présenté à nouveau au palais de justice de Saint-Joseph-de-Beauce. Contrairement à ce qui avait été mentionné à la dernière présentation, l’avocat de l’accusé était présent virtuellement alors que son client était physiquement dans la salle. Une situation qui a laissé la procureure perplexe. 

Qui plus est, Me Cozak a insisté sur le fait que lui et son client sont en attente d’un retour de l’aide juridique pour savoir si Marco Rodrigue y est admissible. Il demande alors à ne pas faire avancer les procédures tant qu’ils n’ont pas eu de réponses. Ceci dit, l’accusé a déjà reçu plusieurs refus de la part de l’aide juridique. Ce que Me Harbour ne manque pas de souligner.

Le ton monte dans la salle et la juge perd patience. Elle insiste sur le fait que le dossier doit avancer et qu’il faut fixer une date pour le voir-dire; une procédure permettant au juge de valider ou non l'admissibilité d'un élément de preuve que l'on souhaite présenter. Ici, les preuves contiennent une vidéo d’une déclaration que Mr Rodrigue aurait faite à la police, mais celle-ci serait contestée par la défense. Par conséquent, la juge doit trancher en sachant si cette déclaration a été faite de façon libre et volontaire, puis décider si elle peut être admise comme preuve.

Notons que Marco Rodrigue a attiré l’attention de la cour en indiquant qu’il n’avait pas connaissance de cette preuve ni de sa contestation.

Ainsi, la juge a demandé à ce que Me Cozak et Marco Rodrigue se parlent, que l’avocat présente cette déclaration à son client et qu’ils se mettent d’accord sur la suite. Tous deux devront se présenter à nouveau, physiquement, au palais de justice de Saint-Joseph-de-Beauce le 16 janvier prochain dans le but de fixer la date du voir-dire en question.

Rappelons que les accusations contre Marco Rodrigue datent du 18 août 2021. Ce jour-là, il a été intercepté par l'agente de police Catherine Giroux, pour une infraction au Code de la sécurité routière sur l'autoroute 73, à Sainte-Marie. Il a ensuite tiré sur la policière, qui a été blessée, et s'est enfui avant d'être finalement arrêté en soirée à Saint-Georges.

À lire également

Marco Rodrigue sera représenté par Me Samuel Cozak

Tirs sur une policière: coup de théâtre au palais de justice

Tirs sur une policière: Marco Rodrigue devrait connaître sa peine le 20 mars prochain

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


5 juillet 2024

Cruauté animale : vers de nouvelles accusations contre Simon Bédard ?

Le propriétaire de l'Escouade Canine MRC, Simon Bédard, qui fait déjà face à trois accusations de cruauté animale, a fait une brève apparition en cour ce vendredi 5 juillet, représenté par son avocat Me Renald Beaudry. Le dossier a été renvoyé au 18 octobre prochain, alors que la défense a expliqué être encore en attente d'une partie de la ...

3 juillet 2024

Mathieu Maheux-Dumont condamné à la prison à perpétuité pour le meurtre d'Alexandre Giroux

Pour le meurtre d’Alexandre Giroux, Mathieu Maheux-Dumont a écopé de la prison à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle avant 13 ans. Mathieu Maheux-Dumont a plaidé coupable de meurtre au second degré ce mercredi 3 juillet au palais de justice de Lac-Mégantic, évitant aux proches de la victime de subir les quatre semaines de ...

18 juin 2024

Escouade Canine : deux jeunes femmes accusées de cruauté animale

Alors que l'enquête concernant les accusations de cruauté animale envers le propriétaire de l'Escouade Canine MRC, Simon Bédard, est toujours en cours, deux nouvelles personnes ont également été accusées pour les mêmes raisons.  Il s'agit de Chloé Roy, 24 ans, originaire de Vallée-Jonction ainsi qu'Eve Chaussé, 29 ans, de ...