Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Séance du conseil municipal

CPE de 78 places à Beauceville: le projet pourra finalement aller de l'avant

durée 08h00
17 janvier 2024
Sylvio Morin
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

Annoncé en mars 2022 mais toujours pas entrepris, le projet de construction d'un centre de la petite enfance de 78 places à Beauceville pourra finalement aller de l'avant.

En tout cas, le dernier obstacle a été franchi lundi soir, lors de la séance du conseil municipal de Beauceville, alors que les élus ont accepté de payer une compensation financière de près de 8 000 $ au ministère de l'Environnement pour des «pertes de milieux humides et hydriques.»

Rappelons que la Ville de Beauceville a cédé un terrain, avoisinant l'ancien aréna, comme contribution financière au bâtiment, qui sera opéré par le CPE Au Jardin de Dominique. Or, il s'est avéré que l'emplacement se trouve dans un secteur de milieux humides, qui sont, de nos jours, protégés par des lois environnementales. Cela a retardé de plusieurs mois la mise en oeuvre du projet. Le paiement de la compensation devrait entraîner l'autorisation de construire.

De même, le terrain comporte un droit de passage pour Hydro-Québec mais ce problème d'entrave aurait finalement été réglé aussi, selon ce qu'a déclaré à la table du conseil lundi le maire de Beauceville, François Veilleux.

Dans un entretien téléphonique avec EnBeauce.com, la directrice générale du CPE, Nathalie Corneau, s'est réjouie de l'adoption de la résolution, qui permettra finalement d'aller de l'avant avec un appel d'offres publique, alors que les plans et devis des installations sont prêts depuis belle lurette.

Le coût total de construction de ce centre, qui aura une vocation «éco-responsable et axée vers la nature», sera connu lorsque les soumissions seront déposées. C'est le gouvernement du Québec, via le ministère de la Famille, qui subventionne le projet. Malgré les délais depuis l'annonce de mars 2022, ce soutien est maintenu, a fait savoir un porte-parole du député de Beauce-Nord, Luc Provençal.

La séance en bref

— La Ville de Beauceville acheminera deux demandes d'aide financière au programme PRIMEAU (Programme d'infrastructures municipales d'eau). La première pour des travaux de 4 371 000 $ sur la 40e avenue et la 84e rue (secteur Chapman); la seconde pour la réfection de la 9e avenue, entre la 139e et la 155e rue. Ces derniers sont évalués à 2 209 000 $. Ce programme finance 75% des coûts des projets.

— Un nouvel appel d'offres sera lancé sur la plateforme du SEAO (service électronique d'appels d'offres du gouvernement du Québec) pour le contrat de déneigement municipal de 2024 à 2029. Ce contrat prévoit que toutes les voies de la municipalité, tant dans le secteur urbain que rural, devront être déblayées, à l'exception du boulevard Renault (route 173) et de la route 108, qui sont la responsabilité du ministère des Transports du Québec. Un appel d'offres sera aussi déposé par Beauceville pour la réfection des trottoirs du pont Fortin et du boulevard Renault. Les travaux seront menés en collaboration avec le ministère des Transports du Québec qui assumera la facture.

À lire également:

Ouverture de 24 places de garde subventionnées à Beauceville

Un CPE « vert » de 78 places sera construit à Beauceville

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Fonds culturel en Nouvelle-Beauce: 15 000 $ disponibles

Dans le cadre de sa première entente de développement culturel avec le gouvernement du Québec, la MRC de La Nouvelle-Beauce rendra disponible une enveloppe de 15 000 $ pour l'année 2024. L'appel de projets du Fonds culturel, qui sera bientôt lancé, vise à soutenir financièrement les projets à vocation culturelle, artistique et patrimoniale, ...

21 février 2024

Le projet de logements toujours prévu sur le site du Motel Royal

La projet de construction d'un édifice à logements sur le site du Motel Royal de Beauceville est toujours dans le plan de match des propriétaires de l'endroit. C'est ce qu'a confirmé le co-propriétaire, Carol Bolduc, lors d'un entretien téléphonique ce matin avec EnBeauce.com. Même que le projet d'origine a pris du galon, passant de 12 à 14 ...

21 février 2024

Saint-Georges: les employés des loisirs et de la culture adoptent un mandat de grève générale illimitée

Réunis en assemblée générale mardi, les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs municipaux de la Ville de Saint-Georges – CSN, qui représente les salarié-es du service des loisirs et de la culture, ont adopté un mandat de grève générale illimitée à 96%. Un avis de grève pour le 2 mars vient d’ailleurs d’être envoyé au ministère du ...