Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Réunion à Sherbrooke

Saint-Georges: les grévistes obtiennent l’appui du conseil confédéral de la CSN

durée 14h00
14 mars 2024
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par Salle des nouvelles

Les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs municipaux de la Ville de Saint-Georges – CSN, qui représente les salarié-es du service des loisirs et de la culture en grève générale illimitée depuis le 2 mars, ont obtenu l’appui unanime des délégués du conseil confédéral de la CSN, réuni cette semaine à Sherbrooke.

« La cause des syndiqué-es de Saint-Georges est juste et représentative des luttes que doivent mener les travailleuses et les travailleurs un peu partout au Québec », a expliqué Caroline Senneville, présidente de la Confédération des syndicats nationaux (CSN). « Ce qu’il faut bien comprendre c’est qu’à la CSN les syndicats ne sont jamais laissés à eux-mêmes, seuls et isolés. Les syndiqué-es de Saint-Georges ont le soutien plein et entier de toute la confédération dans leur combat pour le respect et contre l’appauvrissement. Et vous savez quoi? Ils vont gagner de meilleures conditions de travail et le respect. » 

Le conseil confédéral est l’instance suprême de la CSN entre les congrès, il réunit les délégués de tous les conseils centraux et de toutes les fédérations. « Nous avons eu l’occasion de plaider notre cause auprès de plus de 300 délégués provenant de tous les secteurs et des quatre coins du Québec », a raconté Mario Boissé, président du syndicat. « C’est impressionnant et émouvant de sentir le soutien du mouvement, nous repartons remplis d’énergie et plus déterminés que jamais à mener le combat jusqu’au bout. » 

À la Fédération des employées et employés de services publics (FEESP-CSN), on souligne la douce ironie de la situation. « La semaine dernière, la Ville de Saint-Georges était à Sherbrooke pour obtenir les Jeux du Québec, cette semaine ce sont les syndiqués qui les rendraient possibles qui étaient à Sherbrooke pour obtenir l’appui du mouvement CSN », s’est amusé Simon-Mathieu Malenfant, vice-président trésorier de la FEESP-CSN. « Disons que c’est une drôle de coïncidence. » Pour le syndicaliste, obtenir l’appui du conseil confédéral est important et fait une différence. « Non seulement c’est une opportunité de sensibiliser à leur cause, mais c’est aussi l’occasion de récolter des dons qui permettront aux grévistes de tenir la minute de plus. »

« Les représentants du syndicat sont venus faire une présentation au Conseil central lors de l’assemblée générale du 29 février dernier », a poursuivi Barbara Poirier, présidente du Conseil central de Québec–Chaudière-Appalaches (CSN). « J’étais heureuse de les appuyer dans leur démarche au conseil confédéral. » La syndicaliste conclut en ajoutant que si le conflit perdure, « il ne faudra pas que les élus municipaux se surprennent de voir des autobus remplis de militants venant d'autres syndicats débarquer à Saint-Georges dans les prochaines semaines pour permettre au mouvement de leur manifester toute leur solidarité. »

À lire également

Saint-Georges : les salariés des loisirs veulent interpeller le conseil de ville

Les employés du service des loisirs en grève illimitée dès le 2 mars

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


20 avril 2024

Le prochain Rendez-vous québécois du loisir rural sera en Nouvelle-Beauce

L’unité régionale du loisir et du sport (URLS) organisera le prochain Rendez-vous québécois du loisir rural en Nouvelle-Beauce les 6, 7 et 8 mai 2025. Cet événement annuel rassemble les travailleurs en loisir de tous les milieux ruraux de la province dans le but de faire rayonner le loisir rural et de le reconnaître en tant qu’apport essentiel ...

19 avril 2024

Le Prix Louise-Audet remis au Beauceron Érick Olivier

La reconnaissance du parcours exceptionnel d’un membre de l’Association des aménagistes régionaux du Québec (AARQ) revient cette année à Érick Olivier, retraité de la MRC de La Nouvelle-Beauce. « La trajectoire de M. Olivier fut jalonnée de défis audacieux et de succès remarquables, tous portés par un dévouement sans faille envers le ...

18 avril 2024

Saint-Alfred: la réfection du ponceau du 1er Rang débutera en juin

Si tout se déroule normalement, la libre circulation devrait pouvoir reprendre sur le 1er rang à Saint-Alfred à la fin de cet été. En effet, la Municipalité vient d'octroyer à l'entrepreneur Giroux et Lessard le contrat de réfection du ponceau qui se trouve près de l'intersection du rang Sainte-Marie, à la sortie Ouest du village. Rappelons ...