Publicité
10 décembre 2018 - 12:00

Malgré les critiques, Maxime Bernier a le vent dans les voiles

Jérôme Blanchet-Gravel

Par Jérôme Blanchet-Gravel, Journaliste

Toutes les réactions 6

Jeudi dernier, près de 400 militants du Parti populaire du Canada se sont déplacés pour entendre son chef, Maxime Bernier, prendre la parole à l’hôtel Travelodge, à Québec. Le député de Beauce a semblé très satisfait de l’accueil qu’on lui a réservé. Il y a trois mois à peine, sa formation politique n’existait même pas encore.

À lire également : 

Certains pourraient parler d’un coup de tonnerre, tellement le nouveau parti de Maxime Bernier semble croître rapidement. De nombreux commentateurs prédisent toujours un cuisant échec à l’élu beauceron, mais certains chiffres pourraient les faire mentir. D’abord, depuis sa création en septembre dernier, le Parti populaire a déjà reçu l’appui de 33 000 membres, ce qui est loin d’être banal. À titre de comparaison, le Parti vert compte actuellement 19 000 membres, et il existe depuis 35 ans. Un fait que M. Bernier a aimé rappeler durant son discours.

Le nombre de militants présents à Québec est un autre indicateur : les organisateurs avaient prévu accueillir entre 250 et 300 personnes, mais ce sont finalement presque 400 personnes qui se sont présentées à l’Hôtel Travelodge, tout près des ponts. Bref, un succès pour l’équipe de Maxime Bernier, qui a semblé encouragée de voir autant de militants sur place. Fait intéressant : plusieurs jeunes se trouvaient dans la salle, signe que le parti suscite l’intérêt de toutes les générations. 

« C’est juste le début, mais c’est grâce à vous qu’on est capable de bâtir un parti en si peu de temps », a d’abord dit Maxime Bernier, juste après être monté sur la scène. « Je pense que les gens sont tannés des politiciens qui disent quelque chose un jour et son contraire le lendemain. Nous, c’est complètement à l’opposé : on dit ce qu’on croit, on croit ce qu’on dit, on le dit avec passion et conviction, et c’est grâce à vous qu’on est capable de bâtir ce parti-là », a affirmé le chef du Parti populaire devant des militants conquis. 

Économie, gestion de l’offre et immigration 

Le député de Beauce a abordé de nombreux thèmes durant son discours d’environ 45 minutes. Économie, immigration et gestion de l’offre étaient au rendez-vous. Sans surprise, M. Bernier a réaffirmé son opposition au système de la gestion de l’offre, qu’il a rebaptisé « cartel de l’UPA ».

Concernant l’immigration, M. Bernier a affirmé qu’il entendait revenir au seuil qui avait été fixé par le gouvernement conservateur de Stephen Harper (2006-2015). Maxime Bernier veut revenir à 250 000 immigrants par année pour l’ensemble du territoire canadien, alors que 310 000 nouveaux arrivants s’installeraient maintenant chaque année au Canada. De plus, l’ancien ministre fédéral veut sélectionner davantage de futurs Canadiens en fonction des besoins économiques, notamment pour aider à solutionner le problème de la pénurie de main-d’œuvre. Un problème particulièrement criant en Beauce. 

Un rapport remis dernièrement au gouvernement Trudeau conseille aussi d’augmenter le seuil à 450 000 immigrés par année, un objectif que M. Bernier juge totalement déraisonnable. Le député de Beauce a rappelé que 49% de la population canadienne souhaitait accueillir moins de personnes immigrées, selon une étude publiée au mois d’août 2018.

De rally en rally 

Le premier « rally » de M. Bernier a eu lieu il y a environ deux semaines à Vancouver, en Colombie-Britannique. Pour l’occasion, environ 300 personnes s’étaient déplacées. Récemment. M. Bernier a aussi participé à des rassemblements à Calgary, Winnipeg, Saskatoon, Toronto et Gatineau. « On est capable de faire des rally comme ça, parce qu’on a de plus en plus de membres dans notre parti. On a plus de 33 000 membres en date d’aujourd’hui », a affirmé Bernier, qui s'est présenté comme le seul capable de battre Trudeau à la prochaine élection. 

 

 

Vous avez un scoop
Vous oeuvrez dans le monde de la politique en Beauce depuis 20 ou 30 ans ? Vous êtes maire de votre municipalité en Beauce et êtes âgés de moins de 25 ans ou de 30 ans ? Vous êtes une personnalité du monde politique beauceron qui se démarque par l'une ou l'autre de ces particularités ? Contactez-nous par courriel à l’adresse communiques@enbeauce.com afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

6 réactionsCommentaire(s)
  • Fonce Max! la Beauce est avec toi! c'est pas les agriculteurs qui vont faire la loi...

    Pro Bernier - 2018-12-10 13:51
  • Un vrai pas bon ce Maxime
    Qui va voter pour lui

    Fleurs - 2018-12-10 15:10
  • @Fleurs: il y a au moins 33 000 membres qui voteront pour lui. Ajoute aussi toutes les familles qui ne sont plus capable de payer trop cher pour leur lait.

    Stormy Daniels - 2018-12-10 16:54
  • A beau mentir qui vient de loin..........encore une fois notre Maxime national fais a croire n'importe quoi aux Beauceron ....jeudi soir passé a Québec ils y avais environ 200 personnes ( chiffre comfirmé dans le journal de Québec de Vendredi ) et encore une fois ils ne fais que de la politique de Marketing pour la Beauce ,,,,,,,ben oui une belle ptite carte de Noel avec sa blonde .............ca l' aide pas beaucoup les entreprises beauceronne ca ...........je peut pas comprendre les beauceron qui sont pourtant des gens avec un gros bon sens de croire ce gars la ...........ca pas d' allure réveillé vous kukun........

    Robert - 2018-12-10 18:52
  • Je cite Maxime. « Je pense que les gens sont tannés des politiciens qui disent quelque chose un jour et son contraire le lendemain ».
    Comme s’il était différent… Séparatiste avoué jusqu’à peu de temps avant de devenir député de Beauce, il deviens donc par opportunisme fédéraliste et pro-Canada, quel revirement… Une fois député il a dit sur toute les tribunes pendant près de 10 ans qu’il défendrait la gestion de l’offre de façon intégrale, tourne son capot pour la course à la chefferie. A voulu être chef des conservateurs et au lendemain de sa défaite a commencé à être mauvais joueur et à bouder. Je me fout qu’on soit séparatiste ou non ou encore qu’on soit pour ou contre la gestion de l’offre. Mais je trouve ridicule les politiciens sans convictions comme Bernier qui change ses convictions à tous les 10 ans. Il se dit fier Beauceron ce touriste en visite et je ne serais pas surpris qu’il aille représenter une autre circonscription que la Beauce. Bien naïfs ceux qui boivent ses paroles et vénère ce vaniteux qui s’est autoproclamé chef.

    Christian - 2018-12-10 21:32
  • Lisez ce lien écrit par un journaliste crédible. Excellent exemple de Bernier qui prouve une fois de plus qu’il n’a pas la capacité d’aller en profondeur dans son raisonnement. Il n’est que marketing superficiel. Et il veux diriger le pays...
    https://www.lesoleil.com/chroniques/francois-bourque/la-vie-en-noir-et-blanc-de-maxime-bernier-3b315091bf5e700c105024dc13a1bf08

    Ghyslain - 2018-12-11 11:02