Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Une famille de St-Georges pourrait participer à « On efface et on recommence »

durée 04h00
29 août 2017
Amélie Carrier
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Amélie Carrier, Journaliste
Twitter Amélie Carrier

Voir la galerie de photos

La famille de Katia Labranche, de Saint-Georges, a reçu un appel de l'équipe des Productions Kenya lors du mardi 15 août dernier. C'est alors que les personnes en charge des auditions pour l'émission « On efface et on recommence », diffusée sur les ondes de Canal Vie, ont convoqué Chantal Nicol, Pascal Labranche et leurs enfants à Montréal pour les rencontrer en entrevue le 23 août.

À lire également : 

Chantal Nicol et son mari souhaitent adapter leur maison actuelle de deux étages aux besoins de leur fille, âgée de 11 ans. « Notre but ultime, depuis 6 ans, c'est d'avoir une maison adaptée pour Katia », a expliqué Chantal Nicol à EnBeauce.com hier après-midi. « De faire toutes les démarches pour y arriver par contre, c'est épuisant », a-t-elle ajouté. Notons que Katia souffre d'une déficience profonde et a un âge mental de 8 à 10 mois ainsi qu'un âge moteur d'environ 18 mois.

« On efface et on recommence », animée par Chantal Lacroix, est une émission de télévision qui transforme le chantier d'une maison en rénovations en maison de rêve. « Avec l'aide de rénovateurs fiables et d'un coup de pouce bénévole des proches et d'amis, Chantal terminera les travaux interrompus par manque d'argent, de temps ou de malchance », peut-on lire sur le site Web de Canal Vie en guise de description de l'émission..

EnBeauce.com a rencontré Chantal Nicol hier après-midi, pour en apprendre davantage sur le déroulement de son audition à Montréal, en plus de lui demander comment une opportunité comme celle-ci pourrait, concrètement, changer sa vie et celle de sa famille.

Il est possible de visionner l'entrevue que nous a accordée Chantal Nicol lors du lundi 28 août dernier en cliquant sur la vidéo ci-dessus. Ajoutons que ceux qui le souhaitent peuvent également suivre l'histoire de Katia et de sa famille sur la page Facebook « Le syndrome Katou » créée pour l'occasion.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Neuf ans plus tard, la tragédie de Lac-Mégantic est toujours aussi douloureuse

Déjà neuf années sont passées depuis la tragédie de Lac-Mégantic, pourtant ce douloureux souvenir touche encore les habitants jour après jour. « Ça fait partie de notre histoire, de notre ADN. Notre centre-ville n’est pas encore reconstruit complètement. Il y a des gens qui vivent des deuils, qui ont perdu des enfants, des parents. Chaque ...

Parents d'Anges Beauce-Etchemins de plus en plus actif dans la communauté

L’organisme de soutien au deuil périnatal, Parents d’Anges Beauce-Etchemins a tenu la semaine dernière son assemblée générale annuelle et a fait un retour sur ses nombreuses activités et actions.  Ce fut une autre année marquée par la COVID-19 obligeant le personnel à faire des changements et adapter les services aux demandes reçues.  Quatre ...

Le Canada se prépare à jeter 13,6 millions de doses du vaccin d'AstraZeneca

Le Canada est sur le point de jeter plus de la moitié de ses doses du vaccin d'Oxford-AstraZeneca contre la COVID-19, car il n'a trouvé aucun preneur ni au Canada ni à l'étranger. Une déclaration de Santé Canada indique que 13,6 millions de doses du vaccin ont expiré au printemps et seront jetées. Il y a un an, le Canada avait annoncé qu'il ...