Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
28 décembre 2017 - 11:19 | Mis à jour : 17:29

Quelques faits intéressants sur l'Opération Nez rouge, qui existe depuis 1984

Amélie Carrier

Par Amélie Carrier, Journaliste

Twitter Amélie Carrier

Il y a 61 centrales à travers la province qui participent à la 34e campagne de l'Opération Nez rouge (ONR) cette année, dont les trois centrales des secteurs Chaudière, Beauce-Nord, et Etchemins de l'ONR Beauce-Etchemins. Voici donc quelques faits intéressants sur l'historique de ce service au pays, ainsi que quelques statistiques sur sa campagne 2017.

À lire également :

Ce sont 24 277 bénévoles qui ont accordé de leur temps pour permettre à 33 000 automobilistes de retourner à la maison en sécurité du début du mois jusqu'au jeudi 21 décembre dernier.

Précisons que les données de la dernière semaine ne sont pas encore disponibles, puisque ces chiffres seront compilés en prévision du bilan de la campagne qui sera diffusé le 3 janvier 2018.

Le saviez-vous ?

  • La première Opération Nez rouge s'est déroulée du 13 au 23 décembre 1984.
     
  • L’Opération Nez rouge est présente dans plus de 100 communautés de sept provinces du Canada.
     
  • Chaque année, 55 000 Canadiens sont bénévoles à l’Opération Nez rouge.
     
  • Chaque année, l’Opération Nez rouge effectue environ 76 000 raccompagnements au pays.
     
  • Une centaine d'organisations du Canada bénéficient de l’argent recueilli à la suite d’une campagne Nez rouge.
     
  • À chaque année, entre 1,2 M$ et 1,3 M$ sont redistribués à des organismes locaux dédiés à la jeunesse ou au sport amateur.
     
  • Depuis 1984, l’Opération Nez rouge a remis plus de 20 millions $ à des organismes dédiés à la jeunesse ou au sport amateur.
     
  • L’Opération Nez rouge est présente à l’année avec ses différents programmes de sensibilisation.
     
  • Le concept de l’Opération Nez rouge a été repris en France, en Suisse et au Portugal.

Historique du service

Le concept de l'Opération Nez rouge a été créé par Jean-Marie De Koninck, professeur de mathématiques à l'Université Laval, en 1984. Celui qui était entraîneur de l'équipe de natation de cette université à l'époque cherchait une façon originale de financer les activités de son équipe.

Ce dernier a entendu un jour, à la fin de septembre 1984, que plus de 50 % des accidents mortels sur les routes étaient causés par des automobilistes qui ont consommé de l'alcool.

Il s'est également rendu compte que les Québécois ne voulaient pas laisser leur voiture sur place et rentrer à la maison en taxi après une soirée bien arrosée, parce qu'ils préféraient utiliser et avoir leur voiture à l'oeil en tout temps.

M. De Koninck a, suite à cette constatation, décidé de mettre à contribution les 25 nageurs et nageuses qu'il entraînait pour offrir aux automobilistes la possibilité d'aller les reconduire chez eux dans leur propre voiture. C'est alors que ce service de raccompagnement, gratuit, est né.

Rappelons que l’Opération Nez rouge est un organisme à but non lucratif dont la mission est de valoriser l’adoption d’un comportement responsable dans toutes situations de facultés affaiblies par une approche citoyenne non moralisatrice, en offrant un service de raccompagnement accessible dispensé par et pour la communauté.

Les retombées financières engendrées par l'Opération Nez rouge profitent à des organismes locaux qui se consacrent à la jeunesse ou au sport amateur.

Vous avez un scoop
Vous connaissez des personnes de la Beauce qui sont inspirantes et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous par courriel à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.