Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

La porte est close pour la Société du patrimoine des Beaucerons et ses archives

durée 14h32
29 mars 2018
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Mickael Couillerot, Journaliste

La Beauce et son histoire commune. Tout tient là, au centre régional d’archives, qui a pris ses marques depuis de nombreuses années dans le couvent des Sœurs de la Charité, un lieu historique où se trouvent également le Musée Marius-Barbeau, une bibliothèque et un centre culturel.

À lire également : 

Datant de 1976, la Société du patrimoine des Beaucerons est le centre d'archives régional agréé de la Beauce. Centre de recherche historique, généalogique et patrimonial, elle est la mémoire de la Beauce avec ses centaines de fonds d'archives :  photographies, cartes, livres et autres documents, etc. 

Mais aujourd’hui, les portes sont closes. Fermées jusqu'à nouvel ordre.

Absence de personnel ? Congés ? Événement particulier ?

Non, la réalité est toute autre.

La Société du patrimoine des Beaucerons (SPB) a fermé ses portes fin décembre, accusant un manquement d’accréditation de la part du gouvernement.

Ainsi, les quelque 800 000 documents datant de la colonisation du territoire, témoignage exceptionnel de l’histoire de la Beauce, de notre histoire commune, ne sont plus consultables. 

Une situation, qui, année après année, devenait inévitable en raison des faibles subventions accordées et du faible intérêt exprimé par le gouvernement. 

Pour déverrouiller la porte et retrouver ces précieux documents, de nombreux scénarios sont envisagés. Tous restent difficiles à mettre en place, voire utopiques, tant les coûts de fonctionnement du centre semblent élevés et l’absence de bénévoles trop pesante.

À cela, il faut aussi tenir compte de la situation économique actuelle de la province et les budgets serrés qui obligent à faire des choix. 

Par delà ses fonctions d’acquisition et de préservation des archives de la région, la Société du patrimoine des Beaucerons rendait accessible une importante documentation de 6 500 volumes et périodiques de généalogie pour consultation.

Cet héritage dort, en attendant des jours meilleurs.

 

 

commentairesCommentaires

11

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

  • RF
    R. Fortin
    temps Il y a 4 ans
    Espérons qu'avec le changement de gouvernement à l'automne, il reverra ses priorités et que ce centre pourra reprendre ses activités avant que tout ce patrimoine se perde.
  • EE
    Ex elu
    temps Il y a 4 ans
    Pas surpris,à été longuement financé par les 3 mrc de la beauce, mais la région de robert cliche était moins disposée à investir dans les autres mrc ( c'est encore le cas) pas de principe de réciprocité! Récoltez maintenant ce que vous avez semé.
  • PM
    Pierre Morin
    temps Il y a 4 ans
    On pourrait peut-être en profiter pour instaurer une véritable collaboration entre les diverses sociétés historiques de la région. Ainsi, la Société du Patrimoine des Beaucerons (SPB) de Saint-Joseph détient en exclusivité des centaines sinon des milliers de photos anciennes de la ville de Saint-Georges dont la quasi-totalité lui ont été données par des gens de Saint-Georges. Les donateurs les ont données dans l'expectative qu'elles seraient diffusées aux générations postérieures. Personne ne donne des photos anciennes pour qu'elles soient classées éternellement dans des classeurs fermés et non diffusées. Les anciennes photos reproduisent des images datant de 50 ou 100 ans. C'est en les diffusant immédiatement que les gens peuvent identifier leur contenu. Dans une ou deux générations, on ne pourra pratiquement plus le faire car on ne pourra plus reconnaitre ce qui y est illustré. La Société Historique Sartigan (SHS, de Saint-Georges) entretient un site de diffusion historique FB des anciennes photos qu'elle possède, au grand plaisir des géorgiens. On les diffuse (avec l'historique) aussi sur Enbeauce.com. Or ce serait génial qu'on puisse aussi diffuser celles (de Saint-Georges) détenues par le SPB. Ceci n'enlèverait strictement rien à la SPB, il suffirait d'en transmettre une copie numérisée, ainsi les deux Sociétés détiendraient les photos anciennes de Saint-Georges, sans nuire ni rien enlever à quiconque. Tout le monde serait heureux, particulièrement l'ensemble des citoyens qui pourraient les voir et en connaitre l'historique dans les médias. électroniques.
  • AB
    André Bisson
    temps Il y a 4 ans
    Quelle tristesse... Sauvons le témoin de la mémoire de la Beauce....
  • O
    Observateur
    temps Il y a 4 ans
    Pourtant avec le budget de cadeaux électoraux que le gouvernement vient de publier,on dirait pas qu'ils sont obligés de couper tant que ça!...probablement que de l'argent investi pour sauvegarder l'histoire est moins populaire politiquement que des garderies pour les enfants de B.S. .........
  • J
    jola
    temps Il y a 4 ans
    J'en reviens pas, je ne peux pas croire que notre gouvernement
    ne peut pas subventionner le Centre des Archives. Il ne s'agit pas de montants astronomiques.La situation économique du Québec n'est pas désastreuse au point de laisser tomber notre histoire et notre patrimoine.
  • JB
    Jo blo
    temps Il y a 4 ans
    Je serais curieux de savoir si les administrateurs ont fait leur demande de financement à temps.... Sinon, nos archives ne sont pas entre bonnes mains.

    Budget serré, la culture a connu une augmentation de 11% dans ce dernier budget...

    Depuis quand la Beauce attend seulement l’aide du gouvernement. On est supposé être le berceau de l’entrepreneuriat. ..
  • T
    Tisserande
    temps Il y a 4 ans
    Moi aussi je ne peux croire
    Que le gouvernement ne peux.trouver un moyen pour continuer ce qui a été débuter
    Comme patrimoine.on ne peux laisser aller notre patrimoine
    Car c est l avenir que l on va perdre
    Oublier jamais cette phrase
  • FR
    François Roberge
    temps Il y a 4 ans
    Cette situation est connue depuis longtemps.
  • L
    Lisette
    temps Il y a 4 ans
    Et personne n’a parlé du loyer exorbitant que la ville leur chargeait.
  • R
    Raël
    temps Il y a 4 ans
    Brûlons les vidanges et regardons en avant...
AFFICHER PLUS AFFICHER MOINS

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Le CISSS-CA à la recherche de familles d'accueil

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Chaudière-Appalaches est à la recherche des postulants pour devenir famille d’accueil afin d’ajouter plus de 70 places d’hébergement pour des enfants fragilisés. L’organisation a besoin de familles, de couples ou de personnes seules dans les différentes municipalités de la région pour ...

durée Hier 12h00

Opération Nez rouge a besoin de plus de bénévoles

La deuxième fin de semaine de raccompagnement de l'Opération Nez rouge s’est relativement bien passée, et ce, malgré le manque d’équipes partout sur le territoire. En effet, la demande de raccompagnements afflue de toutes parts et les équipes sur le terrain font des pieds et des mains pour y répondre. À dire vrai, le double d’équipes aurait été ...

durée Hier 6h00

Appel de candidatures du prix À part entière 2023

L’Office des personnes handicapées du Québec lance aujourd’hui la 8e édition du Prix À part entière. Les personnes et organisations intéressées à soumettre une candidature sont invitées à le faire d’ici le 24 février prochain.  Le Prix À part entière vise à rendre hommage aux personnes et aux organisations qui contribuent à accroître la ...