Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
7 mai 2018 - 18:00

Troubles mentaux : mise en place du premier PQPTM en Chaudière-Appalaches

Amélie Carrier

Par Amélie Carrier, Journaliste

Twitter Amélie Carrier

Dans le cadre de la Semaine nationale de la santé mentale, qui se déroule du 7 au 13 mai 2018, le ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette, a annoncé aujourd'hui, lundi le 7 mai, la mise en place du premier projet pilote du Programme québécois de psychothérapie pour les troubles mentaux (PQPTM), dans la région de la Chaudière-Appalaches.

À lire également :

Afin de s'assurer que sa mise en œuvre soit la plus efficace possible, il est prévu que le déploiement du PQPTM se déroule en différentes phases.

La première étape consiste à évaluer la mise sur pied du programme dans la région de la Chaudière-Appalaches, plus précisément au RLS Alphonse-Desjardins, auprès d'enfants et d'adolescents souffrant d'un trouble dépressif.

Une période de formation, d'une durée de deux semaines, s'amorcera dès le 22 mai prochain. La phase de pilotage débutera officiellement le 4 juin, et se déroulera jusqu'au mois d'août 2018.

« Avec cette nouvelle approche moderne et structurée, nous offrirons aux personnes atteintes de troubles mentaux et à leurs proches des services supplémentaires, inspirés des meilleures pratiques », de préciser le ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette.

« Je profite de cette Semaine nationale de la santé mentale pour rappeler que la maladie mentale peut toucher chacun d'entre nous, et que nous devons, comme société, en être de plus en plus conscients et y être mieux sensibilisés », d'ajouter le principal intéressé.

Rappelons que le ministre Barrette avait annoncé, le 3 décembre 2017, un investissement de 35 M$ pour le démarrage du tout premier programme public de psychothérapie.

L'investissement vise, entre autres, à assurer la mise en place des trajectoires de service, le développement d'un cadre de référence, la formation du personnel ainsi que l'inscription des psychothérapeutes reconnus.

Le programme permettra d'offrir une gamme annuelle de services à environ 3 % de la population, soit le volume pertinent reconnu dans la littérature médicale.

Cela représentera, à terme, quelque 600 000 rendez-vous, dont environ 260 000 de haute intensité, pour des personnes dont la condition est plus sévère.

Vous avez un scoop
Vous connaissez des personnes de la Beauce qui sont inspirantes et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous par courriel à l’adresse communiques@enbeauce.com afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.