Publicité
27 septembre 2019 - 21:00 | Mis à jour : 29 septembre 2019 - 00:33

Les trois étudiants du cégep ont participé à cette manifestation qui aurait rassemblé 500 000 personnes

De jeunes Beaucerons s’invitent à la grande marche pour le climat de Montréal

Maude Ouellet

Par Maude Ouellet, Journaliste

Toutes les réactions 2

Alors que des activités de mobilisation pour le climat étaient organisées par les étudiants du Cégep Beauce-Appalaches, certains d’entre eux ont plutôt choisi de profiter de cette journée de grève pour se rendre à Montréal, afin de prendre part à une manifestation historique. 

À lire également : 
Vidéo: Pourquoi marchez-vous pour la planète ?

« En grève pour la planète » : Saint-Georges se joint au mouvement

J’ai rejoint les trois jeunes Beaucerons, Nicolas, Simone et Jérémy, à la station D’Iberville pour les accompagner dans la marée humaine. Déjà, à plusieurs kilomètres du rassemblement la foule était dense. Les pancartes humoristiques n’ont pas tardé à se faire remarquer. 

« Il y quelque chose de plus grand que soi à participer à une manifestation comme celle-ci », m’explique Jérémy. 

Les étudiants âgés de 18 et 19 ans se sont déplacés, jeudi soir dans la métropole pour participer à cette marche qui aurait réuni 500 000 personnes, selon les organisateurs. 

« On veut montrer qu’on tient à la cause », laisse savoir Nicolas. 

« On aimerait que le gouvernement en fasse plus. Qu’ils imposent des sanctions aux grands pollueurs », croit Simone pour sa part. 

Un combat plus difficile à mener en Beauce

Les trois admettent que la lutte environnementale est plus ardue en Beauce. 

« C’est difficile de rassembler les gens dans la région. C’est plus motivant venir ici. » 

Et ils n’ont pas tort. Des 682 étudiants qui ont voté en faveur d’une levée de cours ce vendredi, près de 500 ont affirmé qu’ils prendraient part à des activités de mobilisation. Une trentaine seulement s’est présentée à celles-ci. 

Nicolas croit également que le député sortant de Beauce, Maxime Bernier, considéré par plusieurs comme « climatosceptique », aurait un rôle à jouer dans le manque d’intérêt des Beaucerons pour la cause environnementale. Rappelons que ce dernier avait vertement critiqué l’invitée d’honneur de la marche pour le climat, l’activiste Greta Thunberg, sur ses médias sociaux. 

Une expérience positive 

La marche s’est déroulée dans le plus grand calme. Parmi la foule, nombreux étaient les parents qui y étaient avec leurs enfants. Une mère assise sur un trottoir allaitait même son nourrisson.  

« Je crois que c’est un mouvement qui part des jeunes, mais qui touche tout le monde », me dit Nicolas. 

« C’est très positif », renchérit Simone. 

Une chose est certaine, leur participation à un événement d’envergure mondiale comme celui d’aujourd’hui n’a su que raviver la flamme des trois étudiants pour faire entendre leur voix auprès de leurs élus. Ils ramèneront tous, un souvenir imprenable de cette grandiose grève pour le climat.

 

Vous avez un scoop
Vous connaissez des personnes de la Beauce qui sont inspirantes et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous par courriel à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

2 réactionsCommentaire(s)
  • Qui va sauver la planète? Certainement pas les étudiants et étudiantes du Cégep Beauce-Appalaches. Si c’est vrai.... 682 ont voté pour la grève vendredi dernier, 500 ont dit qu’ils ou elles participeraient à la mobilisation et une trentaine seulement s’y seraient présentés. Pourquoi s’inquiéter? D’autres s’en occupent.

    Gaetan Poirier - 2019-09-28 20:10
  • Ils se sont donné une journée de congé facilement! C'est normal que les jeunes soient très sensibilisé à la question de l'environnement, ils se font mettre dans la tête dès la petite école que la terre va arrêter de tourner parce qu'on est des méchants qui détruit tout. Il n'y a pas de nuance. C'est facile d'influencer des enfants qui ne comprenne pas du tout la complexité et la réalité de la situation. Après ça on peut les utiliser comme pions politique dans les médias. Je trouve que c'est manipulateur, de l'ingénierie sociale. C'est pas la première fois que les Nations Unies utilise des enfants sur leur podium pour essayer d'influencer les gens. Voir ici si vous parler anglais: https://www.youtube.com/watch?v=JGdS8ts63Ck Pas grand chose à changé.

    Si c'était vraiment une journée pour la planète, ces 500 000 personnes auraient pu mettre leur temps personnel à s'impliquer dans un organisme qui FAIT queqlue chose pour l'environnement, contre la pollution, ou quoi que ce soit de positif et CONCRET. Bloquer les rues, se donner une journée de congé et critiquer sans mettre la main à la pâte, ça demande pas beaucoup d'efforts. Qui avez-vous de plus à convaincre qu'on veut s'occuper de l'environnement? Nous sommes la majorité déjà. Ce n'est plus de la sensibilisation qui est nécessaire, c'est de s'impliquer au niveau personnel dans sa propre vie.

    Monsieur G - 2019-10-02 08:46