Publicité

4 juillet 2021 - 18:00

Portrait

Sam Howard : une vie à servir son pays

Léa Arnaud

Par Léa Arnaud, Journaliste

Toutes les réactions 4

Le Sergent Sam Howard a été parachuté de l'Hercule CC130, lors du défilé aérien de la Fête nationale du Québec qui a eu lieu à Saint-Georges le 24 juin dernier.

Fils de Sam Howard et Francine Giroux, il a grandi à Beauceville et a fréquenté la Polyvalente Saint-François. Il a également fait partie de l'équipe des Faucons jusqu’en 1996. Par la suite, il a déménagé à Québec et à Montréal pour ses études.

L'actuel Sergent est entré à l’armée comme Fantassin pour le Royal 22e Régiment à Québec, en 1998.

« J’ai servi mon pays en Bosnie en 2002 et en Afghanistan en 2009. Je suis maintenant qualifié Technicien en Recherche et Sauvetage depuis 2014 », a-t-il précisé.

Une carrière remarquable
Sam Howard a commencé sa carrière de sauveteur en Colombie-Britannique avec l'Escadron 442 à Comox avant de rejoindre l’Escadron 424 à Trenton. Le Beauceron est désormais chef d’équipe sur tous les aéronefs de sauvetage de l'escadron, soit sur l'Hercule CC130, le Buffalo CC115, le Griffon CH146 et le Cormorant CH149.

« Ça fait près de 23 ans que je fais partie des Forces canadiennes et j’ai l’intention d’y rester aussi longtemps que mon corps peut le supporter », a confié Sam Howard.

Cependant, le parcours n'a pas été simple pour se rendre à ce poste.

« Le métier de Technicien en Recherche et Sauvetage est l’un des métiers les plus exigent des Forces canadiennes », a confié Sam Howard.

En effet, il a expliqué qu'il faut d'abord faire partie des 40 personnes choisies parmi toutes les bases au Canada afin de participer à une sélection de trois semaines intenses. Par la suite, ce sont seulement entre huit et 12 candidats qui sont sélectionnés pour suivre le cours de 12 mois.

« Le cours d’une durée d’un an se déroule un peu partout au Canada. Une fois terminé nous sommes tous qualifiés Paramedic avancé, entraînés pour faire des sauvetages en Arctique, en haute mer, en montagne. Nous pouvons aussi être parachutés en région éloignée et rester plusieurs jours avec un patient afin de le maintenir en vie jusqu’à l'arrivée d’un hélicoptère, pour ensuite l’apporter en soin intensif. Nous faisons tout ce dur travail pour que les autres vivent. »

À bord de l'Hercule CC130, Sam et ses camarades sont également formés pour parachuter de la nourriture, de l’eau, des bateaux de survie ainsi qu'une panoplie d’équipements médicaux. Ils peuvent aussi être amenés à sauter en haute mer pour venir en aide à des bateaux ou des personnes en détresse.

Une dernière présentation dans sa région natale
Sam a indiqué que cet événement était son dernier au Québec. En effet, il est reparti travailler comme sauveteur en Colombie-Britannique.

« Je peux vous dire que j’ai été vraiment privilégié de faire ce saut dans ma région natale. »

Le père de deux enfants semble très attaché à ses racines. 

À l'occasion de sa prestation, Andrée Roy du patrimoine de Beauceville a fait des recherches sur cet ancien résident et a publié ses résultats sur la page Facebook « Beaucevillois et Beaucevilloises qui se sont distingués au fil des ans » d'où sont tirées les informations de cet article. 

À lire également:

L'Aérofête à travers la lentille de notre photographe - Galerie 1

Profitez de deux heures de spectacle aérien à Saint-Georges

Les Snowbirds

L'Aérofête à travers la lentille de notre photographe - Galerie 2

Vidéo: Les parachutistes sautent du CC-130H Hercule

Vous avez un scoop
Vous connaissez des personnes de la Beauce qui sont inspirantes et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous par courriel à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

4 réactionsCommentaire(s)
  • Félicitation pas facile ce métier dans les forces mais combien valorisant.

    Claude - 2021-07-04 19:37
  • tres bien bonne chance pour tous le resse merci.

    m.Gilbert - 2021-07-05 16:18
  • Nous somme tellement fière de nôtre neveux qui suis les pas de son grand-père, mon père Walt Howard.

    Peggy Howard - 2021-07-05 23:20
  • J’ai été à l’école secondaire avec Sam Howard !! Un gars fort sympathique qui se démarque dans sont travail avec une superbe attitude 👍👍👍

    Luc - 2021-07-06 19:20