X
Rechercher
Publicité

À compter de lundi

Campagne de dons pour les réfugiés ukrainiens

durée 09h30
31 mars 2022
Sylvio Morin
durée

Temps de lecture :

1 minute

Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

Une campagne de dons sera mise en branle à Saint-Georges à compter de lundi prochain, 4 avril, afin d’aider les réfugiés ukrainiens qui viendront s’établir dans la région.

La  responsable de cette initiative, Olga Ulanova, et son équipe de bénévoles,  précisent que le tout se tiendra sur une courte période de temps.  

Les items souhaités sont des vêtements pour enfants, adolescents(es) et adultes neufs ou en bon état, des produits de soins corporels ainsi que des denrées non périssables.  

Les dons seront acceptés dans le stationnement latéral de l’hôtel de ville, face aux portes de l’ancienne caserne incendie de Ville de Saint-Georges, et accessible via la 118e Rue. Des indications avec le drapeau ukrainien seront affichées pour se diriger vers la porte d’entrée du local.  

L'horaire de cueillette sera du lundi au vendredi de 10 h à 17 h, et le samedi de 9 h à midi.

Si vous avez des meubles à donner ou que vous souhaitez héberger gratuitement des  réfugiés, pour une courte période de temps, préciser lesquels meubles sont disponibles ou le type d’hébergement que vous pourriez offrir en écrivant à l'adresse courriel suivante : [email protected]

À lire également:
Adstock condamne l'invasion de l'Ukraine

Guerre en Ukraine : Olga Ulanova réunie avec sa mère

 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Le club de l’âge d’or de Notre-Dame-des-Pins cesse ses activités dans la générosité

La pandémie de COVID-19 a fait des dommages collatéraux dans la localité de Notre-Dame-des-Pins alors que le club d'âge d'or local, Joie et Sérénité, cesse ses activités le 31 mai. En effet, plusieurs des membres de l'organisation ont été emportés par le coronavirus, à un point tel que le club ne regroupe maintenant qu'une poignée de ...

Les journalistes souffrent de niveaux «alarmants» de stress, suggère un sondage

Les travailleurs canadiens de l’information souffrent de niveaux «alarmants» de stress et de traumatismes liés au métier, selon un nouveau rapport, et les chercheurs réclament un soutien accru pour aider les journalistes à faire face à la couverture de la COVID−19 et d’autres crises dans l’actualité. Les résultats, basés sur 1251 réponses ...

durée Hier 17h00

COVID-19 : la situation reste stable en Chaudière-Appalaches

Le bilan de la Santé publique régionale publié aujourd'hui reste stable par rapport à celui d'hier en Chaudière-Appalaches. Voici quel était le portrait ce matin dans les quatre centres hospitaliers de la région administrative concernant les hospitalisations liées à la COVID-19: - Hôpital de Saint-Georges : deux dans les unités de soins (0) ...