Publicité

13 juillet 2020 - 11:00

Saint-Théophile

Les vendredis DragFest sont terminés jusqu'à nouvel ordre

Gabrielle Denoncourt

Par Gabrielle Denoncourt, Journaliste

Le 11 juillet, l’organisateur des vendredis DragFest à Saint-Théophile, Michaël Houde a annoncé avec déception que les activités devaient cesser sous l’ordre de la direction de la Santé publique. 

M. Houde avait déjà mentionné que les deux fins de semaine de festival étaient annulées, mais depuis quatre semaines, le drag le vendredi soir continuait sous certaines conditions.

« On a reçu une lettre directement de M. Horacio Arruda. On n’a pas le choix de la suivre. »

Dans sa vidéo sur les réseaux sociaux, l’organisateur demande de ne pas blâmer les policiers qui n’ont aucun lien avec cette interdiction et qu’au contraire ils travaillaient en collaboration pour réaliser ce projet. D’ailleurs, le DragFest avait promis que s’il recevait un papier comme celui de M. Arruda, il cesserait leurs opérations. Par contre, il fallait que les autres secteurs d’activités comme les courses, les fêtes, les évènements et festivals suivent également cette règle pour qu’ils acceptent de s’y soumettre. 

Michaël Houde désire qu’au lieu de chialer et tenter de trouver un coupable, que les gens regardent ce qu’il a été faites dans les quatre dernières semaines. Il est très heureux du bon déroulement et ajoute qu’ils ont prouvé à tout le monde qu’ils savaient bien faire les choses tout en respectant les règles. 

À lire également : Les festivals du Dragfest sont annulés

Vous avez un scoop
Vous connaissez des athlètes émergents ou établis de la Beauce qui sont inspirants ou qui ont une carrière sportive hors du commun ? Vous faites partie d'une équipe sportive qui a particulièrement bien performé dernièrement ? Contactez-nous par courriel à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.