Nous joindre
X
Rechercher

On s’attache!

durée 10h53
25 août 2015
Bianka Champagne, M.A., Sexologue-psychothérapeute et praticienne en IMO
duréeTemps de lecture 3 minutes
Par
Bianka Champagne, M.A., Sexologue-psychothérapeute et praticienne en IMO


On s’attache!

Le soleil, les activités extérieures organisées pour le plaisirs des citoyens et les vacances animent l’engouement à socialiser davantage. L’été est propice aux nouvelles rencontres. Des relations d’amitié, romantiques, amoureuses ou d’ami de lit se créent. Des personnes en profitent pour butiner ici et là sans établir de relation privilégiée et d’autres s’installeront dans une relation stable. Peu importe la saison, les rencontres agréables répétitives avec la même personne laissent des traces dans le corps tout entier. Même le cerveau est parfois en réaction en libérant un cocktail d’hormones euphorisantes. L’attachement se taille une place au cœur de l’individu.   

L’attachement

L’attachement est un sentiment de sécurité et de protection ressenti auprès d’une personne choisie. Plusieurs facteurs sont préalables pour qu’un lien d’attachement se tisse. Tout d’abord, l’humain est un être sociable. Il a besoin d’avoir des personnes autour de lui avec lesquelles il se sent confortable, entre autres, pour bonifier et utiliser ses compétences à collaborer et à co-construire une relation d’amitié ou amoureuse. Lors d’une nouvelle rencontre, nous observons l’autre, échangeons des idées, faisons des activités ensemble, rions et jugeons s’il y aura d’autres moments à partager avec cette personne. Dans ces interactions, les individus apprennent ensemble à communiquer, à négocier, à résoudre des conflits, à parler de soi et à vivre de l’intimité mutuelle dans le respect et l’égalité. Ressentir du plaisir est un point important pour avoir le goût de continuer à accorder du temps de qualité.

Au cours des rencontres, une « alliance » peut se créer et donner naissance à la confiance. Certaines personnes se sentiront en sécurité et confortables de se révéler, de se tourner vers cette personne pour faire face à des moments angoissants, pour être réconforté, pour partager des moments d’affection et de tendresse ou pour  vivre de l’intimité physique et/ou sexuelle. Le degré et la nature de l’implication dans la relation d’attachement sont différents d’une personne à l’autre et ils se modifient avec les expériences et le temps. Ils peuvent être de l’ordre de l’affection, l’amitié, la bienveillance, la passion, l’amour ou autres. Certaines personnes sont inconfortables avec l’attachement et elles quitteront la relation dès que ce sentiment se fait sentir.

L’ocytocine

Un second point à tenir en compte est que les hormones fabriquées par le corps ont un rôle important dans le développement du sentiment d’attachement. L’ocytocine est identifiée comme étant l’hormone de l’attachement et de la création du lien social. La libération de cette hormone a pour effet de réduire l’anxiété et la peur, favorise le sentiment de calme et de sécurité, augmente la confiance et le rapprochement entre les individus. Le corps sécrète plus d’ocytocine lors des moments agréables et des plaisirs partagés. La présence supplémentaire d’ocytocine et d’hormones autres comme la dopamine altère le jugement temporairement. L’euphorie et excitation sont ressenties dans le corps et la perception de la réalité est biaisée. Cela peut être une des raisons pour lesquelles plusieurs personnes prennent des risques en choisissant d’avoir une relation sexuelle non protégée avec l’inconnu(e) choisi(e).

Le sexe

Des personnes partageront leur vie sexuelle bien avant que l’attachement soit au rendez-vous. Souvent, ce type de relation est basé que sur le plaisir sexuel. L’entente établie dans le non dit est d’avoir du plaisir sans attachement. Par contre, le taux d’ocytocine est plus élevé suite aux relations sexuelles ou à l’orgasme. Alors, le sentiment d’attachement qui s’immisce avec les rencontres en est que renforcé. Il en est de même lorsque des amis choisissent de partager leur vie sexuelle. Inévitablement, l’entente de départ change et l’espoir de former un couple amoureux se pointe pour l’un des deux partenaires. Le sentiment d’attachement et celui de se sentir amoureux sont différents. Ils sont compatibles mais ne sont pas toujours unis l’un à l’autre. Le résultat sera que l’intensité euphorisante du départ se changera en « chagrin d’amour » tout aussi intense.

La  conclusion

Entrer en relation est relativement facile. Le défi est de l’entretenir et de maintenir des attentes semblables par rapport au type de relation entre les co-équipiés. En réalité, il est presque impossible d’entretenir une relation à long terme que basé sur le sexe ou de maintenir une relation d’amitié en y incluant le sexe.

Pourquoi? Parce qu’en définitive, on s’attache! 

 
Tél.: 418 228-7396 Suivez-moi sur :

 

commentairesCommentaires

1

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

  • A
    annie
    temps Il y a 7 ans
    Vraiment une belle chronique. Merci Bianka