Nous joindre
X
Rechercher

Une p'tite bleue ce soir?

durée 17h01
8 mars 2012
Bianka Champagne, M.A., Sexologue-psychothérapeute et praticienne en IMO
duréeTemps de lecture 3 minutes
Par
Bianka Champagne, M.A., Sexologue-psychothérapeute et praticienne en IMO
L’évitement de ce sujet crée l’éloignement entre les partenaires, de l’incompréhension, des émotions perturbantes tant chez l’homme que la femme et il crée un déséquilibre dans la relation. Certaines femmes peuvent interpréter la difficulté érectile comme un message que l’homme ne veut plus faire l’amour avec elle, qu’elle n’est plus séduisante, que son amoureux ne la désire plus, qu’il ne l’aime plus, qu’elle n’est plus attirante ou que son partenaire entretient une liaison. Tandis que l’estime de homme diminue, il peut avoir l’impression de ne plus être un homme, d’être moins virile, de ne plus être à la hauteur pour combler sa partenaire, etc. Tous les deux vivent un malaise, de l’inconfort et ils se distancent l’un de l’autre en silence en espérant que le temps arrangera « l’érection ». Il est fort probable qu’un retrait de l’intimité affective et physique soit vécu. Si ce silence se perpétue, une détérioration du couple est possible.

La dysfonction érectile est un problème de couple et, comme quand nous faisons l’amour, la participation des deux partenaires est essentielle pour rétablir l’équilibre dans la relation. Pour en arriver à « Une p’tite bleue ce soir? », les partenaires ont besoin de mettre des mots sur la présence de la dysfonction érectile, sur comment ils vivent cette situation, sur ce qu’ils en comprennent et sur quelles sont les actions à entreprendre ensemble pour améliorer leur vie sexuelle. Discuter de ce problème demande une ouverture réciproque à entendre les points de vue de chacun. Dans ce défi, l’intimité affective et physique ainsi qu’une dose d’humour demeurent l’une des priorités à entretenir au sein du couple.

Il est à noter que les difficultés érectiles peuvent être un signe que la santé du corps se porte moins bien. Un bilan de santé complet auprès d’un médecin est conseillé dans le but de prévenir plutôt que de guérir. Ce problème peut aussi représenter la « solution » du corps à des problèmes psychologiques ou conjugaux. Des rencontres individuelles ou de couple avec un(e) sexologue peuvent aider à identifier les causes, autres que médicales, et à entreprendre des actions pour mieux gérer cette situation ainsi que les facteurs qui contribuent à la dysfonction érectile (voir la chronique « Le maintient de l’érection »).

Après concertation entre les partenaires, certains choisiront d’inclure une médication contre la dysfonction érectile soit, la « pilule d’amour ». Différentes alternatives sont envisageables selon l’état de santé de l’homme. Votre médecin sera en mesure de vous proposer la plus appropriée à vos besoins tels que Viagra (pilule bleue), Cialis (pilule jaune) ou Lévitra. D’autres méthodes sont disponibles comme l’auto-injection pénienne, le traitement transurétral, le traitement sous vide et les implants péniens.

Une suggestion, avant de vous alarmer, discutez-en avec votre partenaire et/ou consulter une personne ressource en qui vous avez confiance (sexologue, médecin, urologue). Le fait de discuter de la difficulté érectile et des problèmes sous-jacents est un bon moyen pour trouver des solutions avec ou sans médication.

Écrivez-moi vos commentaires et suggestions.
Au plaisir de vous lire.

commentairesCommentaires

1

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

  • N
    naju
    temps Il y a 5 ans
    tres important d en discuter car les hommes qui ont ce probleme delaisse leur partenaire par gene et inconfort et se redirige sur le web pour leur besoin laissant la femme seule et insatisfaite....