Nous joindre
X
Rechercher

Une Saint-Valentin subie ou choisie

durée 15h21
11 février 2013
Bianka Champagne, M.A., Sexologue-psychothérapeute et praticienne en IMO
duréeTemps de lecture 2 minutes
Par
Bianka Champagne, M.A., Sexologue-psychothérapeute et praticienne en IMO
Les médias et les produits en vente se chargent de rappeler l'approche de ce jour. Le message véhiculé semble exprimer que nous « devons » être en couple et célébrer cette fête. Certains célibataires se sentent coupables ou honteux d’être seul et certains amoureux se sentent obligés de souligner cette journée particulière.

Tout ce brouhaha donne l’impression que les célibataires sont mis de côté le 14 février. Est-ce le cas ou est-ce que les célibataires se retirent pour faire place aux amoureux? Nombreux célibataires se replient sur eux parce que cette journée remémore vivement leur passé amoureux et leur désir d’avoir une personne chère près d’eux. Beaucoup d’énergie « dépensée » à ressasser le passé ou à anticiper négativement cette journée. Plusieurs autres célibataires festoieront la Saint-Valentin en se faisant plaisir, en partageant un moment entre amis ou familial et en s’amusant à se dire : « Je t’aime » ainsi qu’en se demandant « Que faisons-nous ensemble, moi et moi-même, en cette journée de l’Amour? ».

Indépendamment du statut social, certains vivront des surprises joyeuses ou inattendues et d’autres seront vécues avec déception ou frustration, car les attentes sont non répondues. Souvent, celles-ci sont non dites, floues ou irréalistes. Cette situation crée des tensions ce qui, alourdie la beauté de la fête de l’Amour. Osez être dans l’action en suggérant, planifiant ou en « fabriquant » votre journée pour qu’elle soit à votre goût pour vous faire plaisir et faire plaisir à/aux personnes que vous aimez, en s’incluant sur la liste de priorités.

Cette journée sera vécue en fonction de votre état d’esprit que vous aurez préparé pour la Saint-Valentin. Quelle sera votre position? 1) Attendre, subir les pressions et les joies des couples ou envier les autres en vous disant que c’est insupportable; 2) Apprécier cette journée plus qu’à l’habitude en osant créer ou accepter des activités amusantes.

Nous pouvons choisir de subir ou choisir de se faire plaisir lors de la Saint-Valentin.
Que ferez-vous pour que cette journée soit agréable et que votre sourire soit de la partie?

Bianka Champagne, sexologue M.A. et thérapeute en IMO
Consultation privée, conférence et éducation à la sexualité
418 228-7396 (8-SEXO)

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.