Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne

Blogue littéraire , par

11 décembre 2017 - 08:00

Pourquoi pars-tu Alice?

Pourquoi pars-tu Alice?

 

C’est le boute du boute. Après avoir déposé sa fille à l’aéroport, Alice quitte son chum et son fils sur un coup de tête. Il est enfin temps pour la mère, l’enseignante et la conjointe d’être une femme avant tout. Quand elle fait le choix de se choisir, elle prend le scooter de sa fille et part sur la route du Québec à la recherche de ce qui lui manque pour être épanouie. Sur son chemin, elle rencontrera des gens qui changeront son plan et qui la feront se retrouver dans des situations malaisantes, cocasses, rudes émotionnellement et surtout, enrichissantes. Pourquoi pars-tu Alice? est un roman humoristique et sincère où l’on rencontre une femme bien déterminée à changer ce qui la rend malheureuse.

Nathalie Roy m’a donné le goût de redécouvrir les romans québécois. Premièrement parce que ce livre, bien qu’il met de l’avant un sujet assez controversé, (une mère de famille et conjointe quitte tout pour aller se promener dans la province) n’est pas lourd et négatif. J’ai souvent l’impression de retrouver beaucoup de misère dans les romans québécois, et j’ai apprécié de ne pas en voir dans l’histoire d’Alice. C’est la routine et le manque de passion qui la pousse à déguerpir. Elle est vraiment déterminée à mettre fin à son voyage seulement quand elle l’aura décidé, malgré la pression que lui fait ressentir son conjoint pour qu’elle revienne à la maison.

C’était drôlement cliché de voir que sans Alice, son partenaire ne savait pas trop comment s’habiller et s’occuper de certaines corvées. J’ai aimé les petites touches humoristiques et les coïcidences qui se succédaient sur le chemin de la voyageuse. De voir son évolution, de voir qu’elle se choisit, malgré tout ce qui lui pèse sur les épaules est un bel ode à l’estime de soi. Parlant d’estime, voir tout ce que le personnage a accompli dans le mois qu’elle est partie donne le goût de penser plus à soi également. Les personnages qui côtoient Alice sont curieux et cocasses, un peu troublant et très sympathiques. Malgré qu’elle soit devenue une menteuse hors pair lors de son périple, je suis heureuse de voir une Alice apaisée et légère, au final. Gare à tous ceux qui le liront, car ce livre pourrait bien vous ouvrir les yeux! 

Merci beaucoup au Groupe Librex et aux éditions Libre Expression pour l’envoi de ce petit roman plaisant. Et un merci particulier à l’auteure pour sa dédicace originale! 

 



 www.liveinfictionalworlds.wordpress.com     www.facebook.com/liveinfictionalworlds  

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides: