Publicité

Blogue littéraire, par

25 avril 2019 - 16:25

Eliza et ses monstres

Eliza et ses monstres

Eliza est Lady Constellation… Mais Lady Constellation n’est pas pour autant Eliza. Si la créatrice de la Mer infernale est super populaire sur Internet, Eliza Mirk n’est qu’une ombre qui va à l’école et qui dessine. L’adolescente a créé une bande-dessinée originale sur le web et grâce à son travail, des milliers de lecteurs partagent cet intérêt commun. À l’école, personne ne sait qui elle est vraiment. Et elle ne connait aucun étudiant qui connait La mer infernale de toute façon… Sauf le jour où le grand nouveau, Wallace, se fait piquer ses affaires et qu’elle découvre alors qu’il est super fan de sa création. En ne parlant pas beaucoup, ils se lieront d’amitié et Eliza aura pour la première fois depuis longtemps, une vie hors ligne. 

Eliza et ses monstres, ça parle bien plus que des monstres qu’Eliza crée pour La mer infernale. Ça implique aussi les monstres qui vivent avec elle, dans son être. Ce monstre qu’est Internet… Bref, plusieurs théories pourraient être associées aux titres, vous le remarquerez au fil des pages. Elle ne pourra jamais aimer la vie  »réelle » autant qu’elle aime celle qu’elle a créé. Les gens ne pourront jamais la voir comme ils voient Lady Constellation… Elle n’est rien, mais elle crée tout.

Alors que ses parents la supplie de mener une vie normale, Eliza ne veut rien de plus que de dessiner pour ses lecteurs. Branchée sur le web et à sa tablette, l’adolescente ne voit pas que des tas de trucs se passent autour d’elle. Ses petits frères qu’elle connait à peine et qui pourtant habitent sous le même toit qu’elle, la rende hystérique. Sans parler de la pression qu’elle ressent quand Wallace entre dans sa vie… Eliza est déchirée entre Lady Constellation et Eliza Mirk.

Francesca Zappia, auteure de Je t’ai rêvé, aime beaucoup sensibiliser ses lecteurs à la santé mentale. Dans ce cas-ci, elle exploite les thèmes de l’anxiété et de la dépression, de l’impact qu’à Internet sur les jeunes et des enjeux liés à la popularité. Quand son plus grand secret est dévoilé, Eliza n’est plus la même… Elle souffre et s’isole. La fin de ce livre m’a fait ressentir beaucoup de grandes émotions et je souhaite de tout coeur que les personnages principaux réussiront à bander les entailles profondes qui blesse leurs coeurs et leur qualité de vie.

En plus de l’histoire simple et fluide, les dessins qui ont été ajoutés sont uniques, et l’histoire qu’ils racontent, en parallèle, l’est encore plus!

Merci infiniment Collection R Canada pour cette belle découverte qu’est Francesca Zappia! J’espère sincèrement avoir la chance de lire son premier roman et les prochains qui suivront!

 



 www.liveinfictionalworlds.wordpress.com     www.facebook.com/liveinfictionalworlds  

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides: