Publicité

Chroniques financières, par

15 juillet 2013 - 08:18

La vraie vie vous attend avec votre premier emploi


La remise des diplômes est terminée et vous célébrez en lançant votre mortier dans les airs… et il tombe par terre. C’est la gravité, et la gravité de la nouvelle situation vous frappe : il vous faut trouver un premier vrai emploi et accepter les réalités financières des multiples étapes de votre vie, inévitables après l’obtention de votre diplôme. Pour les nouveaux diplômés, la période qui suit immédiatement la collation des grades peut être difficile financièrement. Voici quelques facteurs à prendre en considération pour vous aider à surmonter ces heures d’inquiétude et à vous préparer un avenir financier sûr : 
 
 
 
Rembourser ses prêts étudiants 
 
Vous pourriez avoir jusqu’à quatre prêts différents auprès d’autant de prêteurs, dont les gouvernements fédéral et provincial. Le remboursement de ces prêts vous obligera à faire des paiements à chaque prêteur. Voici quelques conseils pour gérer la situation : 
 
  • Évaluez si la consolidation de vos prêts, qui permet de faire un seul paiement, vous convient mieux. Il pourrait vous en coûter plus à long terme car les prêts étudiants offrent souvent un taux d’intérêt inférieur au taux bancaire courant. 
  • Envisagez de profiter du délai de grâce de 6 à 12 mois prévu par les programmes de prêts étudiants avant que le remboursement soit exigé. 
  •  Réclamez, durant le remboursement, un crédit d’impôt fédéral non remboursable de 16 % sur les intérêts versés chaque année sur vos prêts étudiants, à condition de ne pas les avoir combinés à un autre type de prêt. 
 
 
 
Bâtir sa cote de crédit 
 
Il est primordial d’établir et de maintenir une bonne cote de crédit : 
 
  • Votre cote est basée sur vos antécédents de crédit – soit tout emprunt effectué auprès d’une banque, d’une société de crédit-bail ou d’un grand magasin – et indique le nombre de vos retards de paiement et leur durée. 
  •  Rappelez-vous : vos antécédents de remboursement de vos prêts étudiants, qu’ils soient positifs ou négatifs, influent sur votre cote de crédit personnelle. 
 
 
 
Établir un budget et gérer ses liquidités 
 
Les factures et les dépenses peuvent gruger votre chèque de paie rapidement! 
 
  •  Établissez un budget approprié. 
  • Prenez de bonnes habitudes de consommation et établissez un solide plan d’épargne. 
 
 
 
Préoccupez-vous des questions financières 
 
Vous et votre argent serez grandement sollicités, mais prenez le temps : 
 
  • d’économiser tôt et souvent en réservant une partie de votre chèque de paie à l’épargne et aux placements, surtout à un RER. 
  • d’adhérer au régime de pension de votre employeur ou d’établir un plan personnel. 
     
  • de rédiger un testament et de souscrire de l’assurance. 
 
Si vous établissez de bonnes habitudes financières maintenant, votre succès financier à long terme est assuré. Un conseiller financier peut être le mentor dont vous avez besoin pour y arriver.

Cette chronique, rédigée et publiée par Services Financiers Groupe Investors Inc. (au Québec, cabinet de services financiers) et par Valeurs mobilières Groupe Investors Inc. (au Québec, cabinet de planification financière) contient des renseignements de nature générale seulement; son but n’est pas d’inciter le lecteur à  acheter ou à vendre des produits de placement. Adressez-vous à un conseiller financier pour obtenir des conseils adaptés à votre situation personnelle. Pour de plus amples renseignements sur ce sujet, veuillez communiquer avec votre conseiller du Groupe Investors.
Pour me joindre : 1 418 227-8631 poste 223 | [email protected]

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides: