Publicité

Chroniques financières, par

11 novembre 2013 - 09:45

Des décisions qui pourraient finir par coûter cher

Chaque jour, les Canadiens doivent faire le choix d’épargner ou de dépenser, des décisions qui pourraient avoir des répercussions sur leur avenir financier et sur leur qualité de vie à la retraite. Voici le genre de dilemme auquel ils sont confrontés : « Je devrais épargner pour la retraite, mais cette télé DEL grand écran est en solde à un très bon prix et ce serait toute une acquisition pour notre salon. »

 

Évidemment, il est difficile de penser en fonction d’un avenir éloigné (quelque chose de non tangible qui est encore loin) quand on peut s’offrir quelque chose que l’on désire aujourd’hui, et c’est pourquoi beaucoup de gens ne se fixent pas des objectifs réalistes. Mais dans ce cas-ci, la solution paraît évidente : conserver le téléviseur en parfait état déjà payé et placer l’argent que vous auriez dépensé pour en acheter un nouveau dans un fonds de retraite (ou un autre placement).

 

Simple, n’est-ce pas? Toutefois, une bonne planification financière ne se limite pas aux placements détenus dans un REER ou un autre instrument d’épargne. Même s’il est indéniable que plus tôt vous investirez, mieux ce sera – en particulier dans un REER à l’abri de l’impôt où vous profiterez d’un allègement fiscal et où l’effet de la capitalisation améliorera la plus-value de votre placement avec le temps – la première chose à savoir est pourquoi vous épargnez. En d’autres mots, vous ne pouvez pas mesurer un besoin futur sans savoir quel sera ce besoin. Vous devez donc commencer par bien définir vos objectifs – certains sont simples, comme le désir d’acquérir une maison plus spacieuse à une date future; d’autres exigent plus de réflexion, comme examiner votre retraite sous tous ses angles et déterminer le montant de revenus dont vous aurez besoin pour réaliser vos rêves, ainsi que la durée de ces revenus.

 

Une fois que vous aurez fait vos calculs, il vous faudra décider comment et combien vous devrez investir pour réaliser vos objectifs. Puis, les choses deviennent encore plus complexes :

 

Et si le montant que vous estimez être suffisant devait être rongé par une inflation en progression?

 

Et si vos choix de placement ne produisaient pas le niveau de rendement dont vous aurez un jour besoin – parce que les rendements ont souffert de la volatilité du marché ou d’un repli économique inattendu?

 

Et si votre niveau de revenu – et donc votre capacité d’épargner – devait baisser en raison d’une mauvaise santé, d’un accident de travail, d’une dépense imprévue ou même d’une perte d’emploi?

 

Mais ne vous découragez pas – il y a des réponses à toutes ces questions, allant d’une diversification efficace à des protections d’assurance pour vous protéger vous, votre famille, votre revenu et votre succession.

 

Une planification financière complète est assurément quelque chose de complexe, mais aussi d’essentiel. Prenez les bonnes décisions aujourd’hui et pour votre avenir en consultant votre conseiller professionnel. 

Cette chronique, rédigée et publiée par Services Financiers Groupe Investors Inc. (au Québec, cabinet de services financiers) et par Valeurs mobilières Groupe Investors Inc. (au Québec, cabinet en planification financière), contient des renseignements de nature générale seulement; son but n'est pas d'inciter le lecteur à acheter ou à vendre des produits de placement. Adressez-vous à un conseiller financier pour obtenir des conseils adaptés à votre situation personnelle. Pour de plus amples renseignements sur ce sujet, veuillez communiquer
Pour me joindre : 1 418 227-8631 poste 223 | [email protected]

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides: