Publicité

Chroniques financières, par

18 novembre 2013 - 08:43

L’assurance hypothécaire : parce qu’on ne sait jamais

Devenir propriétaire de maison est quelque chose de très sérieux, parce que c’est souvent la plus grosse décision financière que vous prendrez dans votre vie. Et c’est pourquoi il convient aussi de prendre très au sérieux la décision de souscrire une assurance hypothécaire. Cette protection financière essentielle vous permettra de protéger votre maison quoiqu’il arrive et, malheureusement, personne n’est à l’abri :

 

• Au Canada, chaque année, une personne sur 106 décède, 1 maison sur 88 est la proie des flammes, 1 véhicule automobile sur 70 est impliqué dans un accident causant des blessures ou des décès et 1 Canadien sur 8 devient invalide1.

 

• Les statistiques de la Banque du Canada nous apprennent que 4 % des saisies hypothécaires résultent du décès du principal soutien de famille et 48 % d’une invalidité.

 

Si vous ne pouvez plus travailler demain, où trouverez-vous l’argent nécessaire pour protéger votre famille et votre maison? L’assurance hypothécaire pourrait être la solution, mais quel type d’assurance pourrait le mieux vous convenir?

 

Assurance hypothécaire traditionnelle

 

• Cette assurance vous est offerte par votre créancier, et la prime est simplement ajoutée à votre versement hypothécaire mensuel. Toutefois, ce n’est pas nécessairement la meilleure option, considérant que :

 

o Vos primes peuvent être augmentées ou la police annulée en tout temps.

 

o Le créancier est le titulaire de la police, de sorte que si vous voulez changer de créancier ou déménager dans une nouvelle maison, vous devrez subir une évaluation médicale pour établir votre admissibilité à la nouvelle protection et vos primes pourraient alors augmenter substantiellement.

 

o C’est le créancier qui est le bénéficiaire de la police et pas votre famille.

 

o Le coût de la protection peut augmenter, même si votre solde hypothécaire diminue, de sorte que vous payez plus pour une couverture moindre.

 

o Votre protection prend fin lorsque le prêt hypothécaire est remboursé, ce qui vous empêche de la conserver pour d’autres besoins.

 

o L’évaluation des risques se fait au moment d’une réclamation, de sorte que vous n’êtes jamais certain de bénéficier d’une protection avant d’en avoir besoin.

 

Assurance vie personnelle

 

Vous êtes le titulaire de la police, c’est donc vous et non le prêt hypothécaire qui est assuré.

 

Vous désignez vos bénéficiaires, qui reçoivent les fonds directement et qui peuvent les utiliser comme ils le veulent.

 

Votre protection ne diminue pas avec votre prêt hypothécaire, à moins que vous le vouliez.

Vos primes sont garanties selon la police d’assurance que vous choisissez.

 

Votre couverture n’est pas rattachée à votre maison, de sorte que vous pouvez la conserver si vous déménagez ou si vous contractez un nouveau prêt hypothécaire.

 

• L’évaluation des risques se fait au début et donc vous savez que vous êtes assuré.

 

L’argument en faveur de l’assurance hypothécaire est simple : vous en avez besoin et vous devriez en avoir une. Votre conseiller professionnel peut vous aider à obtenir une protection sur mesure pour vous.

 

11985 Commissioner's Disability Table A (table des résultats techniques) et CIA 86-92 Aggregate Mortality Table 

Cette chronique, rédigée et publiée par Services Financiers Groupe Investors Inc. (au Québec, cabinet de services financiers) et par Valeurs mobilières Groupe Investors Inc. (au Québec, cabinet en planification financière), contient des renseignements de nature générale seulement; son but n'est pas d'inciter le lecteur à acheter ou à vendre des produits de placement. Adressez-vous à un conseiller financier pour obtenir des conseils adaptés à votre situation personnelle. Pour de plus amples renseignements sur ce sujet, veuillez communiquer
Pour me joindre : 1 418 227-8631 poste 223 | [email protected]

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides: