Publicité

Chroniques financières, par

17 février 2014 - 08:40

La magie des intérêts composés

Cette scène vous est peut-être familière : un magicien place une pièce d’un dollar dans sa main, la referme et agite mystérieusement son autre main au-dessus de son poing dont s’écoule soudainement une cascade de dollars dans un chapeau haut-de-forme. Ce tour de magie, car bien sûr, ce n’est qu’un tour de magie, est celui de la multiplication des pièces de monnaie. Vous pouvez toutefois en arriver au même résultat avec l’argent de vos placements et cette fois, il ne s’agit pas d’un tour de magie, mais bien de la magie des intérêts composés.

 

Lorsque vous faites des placements réguliers, ne serait-ce que de petits montants, dans un REER, le revenu généré par vos placements est réinvesti, ou composé et, à long terme, ces petits placements vont croître comme par magie puisque, à mesure que va croître votre épargne, vous toucherez des intérêts sur une somme d’argent sans cesse grandissante.

 

La clé, c’est de commencer à investir le plus tôt possible, car l’argent aura ainsi plus de temps pour fructifier, et vous aurez un plus gros actif quand vous en aurez besoin, habituellement, à la retraite.

 

Voici un exemple de la puissance des intérêts composés (les taux de rendement ci-dessous sont à titre d’exemple uniquement) :

 

Vous placez 10 000 $ à 10 % et vous gagnez un revenu en intérêts de 1 000 $ en un an.

 

 Ajoutez ces 1 000 $ à votre placement initial de 10 000 $, pour une valeur totale de 11 000 $ et l’année suivante, ce nouveau placement total vous procure un revenu en intérêts de 1 100 $ au même taux.

 

 En supposant que vous ne payiez aucun impôt immédiat sur les intérêts gagnés, vous disposez maintenant d’un placement total de 12 100 $ à 10 %.

 

Lorsque vous faites des placements périodiques, les résultats peuvent être encore plus impressionnants. C’est parce que les gains que vous faites dans votre REER fructifient à l’abri de l’impôt. Comme vous ne payez pas d’impôt avant que ces fonds ne soient retirés de votre REER, vos rendements annuels ne sont pas réduits. Chaque dollar que vous gagnez en intérêts est réinvesti à sa pleine valeur pour vous faire gagner encore plus d’argent dans votre REER.

Par exemple, si vous faites à la fin de chaque année une cotisation de 5 000 $ dans un REER où vous détenez des placements (en supposant un taux de rendement annuel de 8 %, à titre d’exemple uniquement), vous auriez environ 861 584 $ après 35 ans. Cependant, si vous cotisez le même montant, mais au début de chaque année, vous auriez 930 511 $ après 35 ans, soit une différence de 68 972 $.

 

Le fait d’exploiter toutes les possibilités de votre REER peut contribuer de façon importante à vos rendements annuels. En retardant votre cotisation de 5 000 $ d’une seule année, vous pourriez, après 20 ans (à un taux de rendement annuel de 8 %), avoir raté l’occasion de faire un profit de 23 305 $.

 

La magie des intérêts composés est impressionnante et pour profiter au maximum de celle-ci et de chaque aspect de votre vie financière, parlez sans tarder à votre conseiller professionnel.

Cette chronique, rédigée et publiée par Services Financiers Groupe Investors Inc. (au Québec, cabinet de services financiers) et par Valeurs mobilières Groupe Investors Inc. (au Québec, cabinet en planification financière), contient des renseignements de nature générale seulement; son but n’est pas d’inciter le lecteur à acheter ou à vendre des produits de placement. Adressez-vous à votre conseiller financier pour obtenir des conseils adaptés à votre situation personnelle. Pour de plus amples renseignements sur ce sujet, veuillez communiquer avec votre conseiller du Groupe Investors
Pour me joindre : 1 418 227-8631 poste 223 | [email protected]

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides: