Publicité

Chroniques financières, par

11 mars 2014 - 08:09

Commencez à économiser de l’impôt pour les prochaines années

La date limite pour produire votre déclaration de revenus approche. Si déjà vous craignez d’avoir un gros montant d’impôt à payer et vous vous tracassez à l’idée de manquer la date limite et d’avoir à payer des pénalités, vous devriez dès maintenant penser à réduire le stress associé à votre déclaration de revenus pour l’an prochain. Il vous suffit d’appliquer cinq stratégies simples pour conserver une plus grande partie de ce que vous gagnez.

 

1. Revoyez vos dernières déclarations Consultez vos déclarations de 2012 et 2013 afin de vérifier si vous n’auriez pas omis des déductions. Profitez des options de report prospectif en utilisant vos droits de cotisation inutilisés à un régime enregistré d’épargne-retraite (REER) afin de réduire votre revenu imposable. Vos droits de cotisation inutilisés sont indiqués sur votre avis de cotisation de l’Agence du revenu du Canada (ARC).

 

2. Ayez de l’organisation Si vous faites vous-même votre déclaration de revenus, commencez tout de suite à classer vos vos feuillets et autres documents dans un ordre logique afin qu’il vous soit plus facile de profiter de toutes les déductions et de tous les crédits d’impôt. Si vous confiez votre déclaration à un spécialiste, celui-ci pourra faire le travail plus rapidement si vous êtes bien organisé, ce qui vous fera aussi économiser de l’argent.

 

Établissez un système de classement simple, qui sépare vos papiers par catégorie : déductions, crédits, etc.

 

3. Conservez tous vos reçus Gardez la trace de vos dépenses et sachez exactement quelles dépenses peuvent vous permettre de réduire considérablement votre facture d’impôt, incluant certaines déductions souvent oubliées comme les frais de déménagement, les honoraires comptables et les frais de gestion de placement.

 

4. Augmentez votre chèque de paie plutôt que votre remboursement Recevoir un gros remboursement fait toujours plaisir, mais vous pourriez plutôt envisager d’augmenter la part qui vous est allouée à chaque période de paie et de réduire la part versée au gouvernement. Si vous prévoyez recevoir un remboursement d’impôt l’an prochain, demandez tout de suite une réduction de l’impôt retenu par votre employeur sur votre chèque de paie, ce qui en laissera plus dans vos poches.

 

5. Faites vos paiements à temps Si vous être un travailleur autonome et que vous devez verser des acomptes provisionnels d’impôt durant l’année, assurez-vous de respecter les échéances afin d’éviter les pénalités d’intérêt. Prévoyez aussi un montant d’argent suffisant pour l’impôt à payer à la date limite.

 

Il est important de vous doter rapidement d’une bonne stratégie fiscale, mais ce n’est que l’un des aspects de votre plan financier global. Une fois que vous aurez un plan financier complet, il vous sera plus facile de garder la trace de vos relevés et de respecter vos échéances. En consultant votre conseiller professionnel, vous vous assurerez que vos stratégies de réduction des impôts et vos objectifs financiers généraux sont bien définis et servent bien vos intérêts.

Cette chronique, rédigée et publiée par Services Financiers Groupe Investors Inc. (au Québec, cabinet de services financiers) et par Valeurs mobilières Groupe Investors Inc. (au Québec, cabinet en planification financière), contient des renseignements de nature générale seulement; son but n’est pas d’inciter le lecteur à acheter ou à vendre des produits de placement. Adressez-vous à votre conseiller financier pour obtenir des conseils adaptés à votre situation personnelle. Pour de plus amples renseignements sur ce sujet, veuillez communiquer avec votre conseiller du Groupe Investors
Pour me joindre : 1 418 227-8631 poste 223 | [email protected]

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides: