Publicité

Chroniques financières, par

28 avril 2014 - 11:10

Une mécanique financière bien huilée pour vous engager sur le chemin de la retraite

 

Que vous preniez votre retraite très bientôt ou dans un avenir plus éloigné, c’est maintenant que commence la véritable planification, notamment pour vous assurer d’avoir le revenu nécessaire pour réaliser tous vos rêves à la retraite. Voici un guide de démarrage rapide pour la planification de votre retraite.

 

1. Déterminez quand vous voulez prendre votre retraite – Si vous optez pour une retraite anticipée, vous aurez moins de temps pour épargner. Si vous prenez votre retraite après 65 ans, vous pourrez continuer d’accumuler des revenus à l’abri de l’impôt sur les placements détenus dans votre régime enregistré d’épargne-retraite (REER) jusqu’à la fin de l’année de vos 71 ans.

 

2. Déterminez le style de vie souhaité à la retraite – Allez-vous continuer de travailler ne serait-ce qu’à temps partiel, ou même vous lancer en affaires? Si c’est le cas, vous pouvez vous permettre d’épargner moins, puisque même un petit revenu d’appoint peut faire une grande différence.

 

3. Faites l’analyse de vos besoins de revenu à la retraite – Évaluez vos frais de subsistance mensuels, incluant les services publics, l’assurance et les versements hypothécaires. Tenez compte aussi de vos autres dépenses : voyages, loisirs et autres formes de divertissement.

 

4. Déterminez vos sources de revenus gouvernementales – Évaluez le montant de revenu que vous devriez recevoir des gouvernements : Régime de pensions du Canada (RPC) ou Régime de rentes du Québec (RRQ) et Sécurité de la vieillesse (SV). Vous trouverez de l’information fiable à http://www.servicecanada.gc.ca/fra/services/pensions/carterens/janmar14.shtml.

 

5. Renseignez-vous sur votre régime de retraite d’employeur, si vous en avez un – Déterminez s’il s’agit d’un régime de retraite à prestations déterminées ou à cotisations déterminées. Dans le premier cas, l’administrateur du régime peut vous fournir une estimation du montant de votre prestation mensuelle. Dans le deuxième cas, vous devrez estimer vous-même le montant de votre rente mensuelle.

 

6. Additionnez vos épargnes – Déterminez combien vous pourriez tirer des placements dans votre compte d’épargne libre d’impôt (CELI) et votre REER, ainsi que de vos autres placements. Renseignez-vous également sur les règles qui régissent les retraits et sur l’impôt applicable.

 

7. Faites le calcul – Additionnez toutes vos sources de revenu de retraite mensuel, incluant votre épargne et les retraits sur vos placements. Comparez ce montant à vos frais de subsistance mensuels estimés à la retraite. En cas d’écart, vous devrez revoir votre style de vie à la retraite, accélérer vos stratégies d’épargne, ou les deux.

 

8. Gérez votre charge fiscale à la retraite – Entre autres stratégies, vous pouvez fractionner votre revenu ou votre rente avec votre conjoint, partager les prestations du RPC/RRQ et investir dans un Portefeuille de revenu mensuel composé de fonds communs de placement, qui profite d’un traitement fiscal plus avantageux.

 

9. Obtenez les conseils d’un professionnel – Une fois que vous aurez bien cerné vos besoins pour la retraite, consultez votre conseiller professionnel pour établir un plan qui permettra de couvrir adéquatement vos dépenses à la retraite. 

 

 

Cette chronique, rédigée et publiée par Services Financiers Groupe Investors Inc. (au Québec, cabinet de services financiers) et par Valeurs mobilières Groupe Investors Inc. (au Québec, cabinet en planification financière), contient des renseignements de nature générale seulement; son but n’est pas d’inciter le lecteur à acheter ou à vendre des produits de placement. Adressez-vous à votre conseiller financier pour obtenir des conseils adaptés à votre situation personnelle. Pour de plus amples renseignements sur ce sujet, veuillez communiquer avec votre conseiller du Groupe Investors
Pour me joindre : 1 418 227-8631 poste 223 | [email protected]

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides: