Publicité

Chroniques financières, par

2 septembre 2014 - 09:59

Bien connaître son régime d’assurance collective

 

Que vous soyez un employé ou un employeur, un bon régime d’assurance collective est toujours avantageux. Pour les employeurs, un tel régime contribue à bonifier la rémunération globale, ce qui les aidera à attirer et à retenir des employés compétents. Tant pour les employés que les employeurs, un régime d’assurance collective procure un sentiment de sécurité, puisqu’ils se savent protégés adéquatement en cas d’imprévus. Mais encore faut-il en avoir l’assurance!

En tant qu’employeur ou employé, vous voulez avoir la certitude que votre régime d’assurance collective vous procurera la protection et les services voulus quand vous en aurez besoin. Le but d’un régime d’assurance collective est de donner accès à une foule d’avantages à chaque employé. Lorsque des participants ont besoin de services médicaux ou autres, le régime les dédommage financièrement, selon les modalités du contrat. L’employeur et les employés se partagent les coûts de la couverture d’assurance, ce qui permet à tous les participants de bénéficier d’une protection abordable. Sans être tous pareils, les régimes peuvent comprendre ce qui suit :

• Assurance vie
• Assurance mort ou mutilation accidentelles
• Assurance pour personnes à charge
• Assurance invalidité de courte durée
• Assurance invalidité de longue durée
• Assurance maladies complémentaire
• Assurance pour soins dentaires
• Assurance maladies graves
• Protection médicale pour frais engagés à l’étranger
• Programme d’aide aux employés

Or savez-vous exactement ce qu’offre et n’offre pas votre régime d’assurance collective? Si vous l’ignorez, commencez par lire attentivement la documentation sur votre régime pour mieux évaluer ses avantages et ses lacunes :

• Couvre-t-il toutes vos sources de revenu telles que les primes et les commissions? Y a-t-il un plafond de prestations payables ou ce plafond est-il limité à votre niveau de revenu ou à une période de temps précise?

• Les prestations sont-elles indexées au coût de la vie?

• Les primes augmentent-elles considérablement au fil du temps, selon l’âge et le bilan de santé de votre groupe?

• Pouvez-vous annuler votre participation au régime?

• La définition de l’invalidité de votre régime est-elle restrictive ou comporte-t-elle d’autres limites et des exclusions, p. ex., des limites relativement à des affections préexistantes, des dommages aux tissus mous, ou des troubles mentaux ou nerveux?

• Inclut-elle une longue période d’attente avant le versement des prestations?

Les régimes collectifs sont attrayants, mais ils ne sont pas conçus pour répondre aux besoins spécifiques de chacun. Examinez votre régime collectif avec un conseiller professionnel qui saura déterminer s’il y a lieu d’y ajouter une protection supplémentaire en optant pour un régime individuel transférable que vous pourrez toujours conserver, peu importe votre situation d’emploi. 
 

 

Cette chronique, rédigée et publiée par Services Financiers Groupe Investors Inc. (au Québec, cabinet de services financiers) et par Valeurs mobilières Groupe Investors Inc. (au Québec, cabinet en planification financière), contient des renseignements de nature générale seulement; son but n’est pas d’inciter le lecteur à acheter ou à vendre des produits de placement. Adressez-vous à votre conseiller financier pour obtenir des conseils adaptés à votre situation personnelle. Pour de plus amples renseignements sur ce sujet, veuillez communiquer avec votre conseiller du Groupe Investors
Pour me joindre : 1 418 227-8631 poste 223 | [email protected]

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides: