Publicité

Chroniques financières, par

6 octobre 2014 - 10:02

Des balises pour vos dépenses à la retraite

 

Combien devriez-vous dépenser une fois à la retraite? Bonne question. Même si votre actif net est élevé, vous ne saurez pas vraiment combien vous pouvez vous permettre de dépenser à la retraite. C’est particulièrement vrai si vous êtes propriétaire d’entreprise ou un professionnel à la retraite, car vous devrez probablement vous accommoder de garanties minimales quant au revenu de retraite. Dans ces conditions, comment faire pour déterminer si tel ou tel taux de retrait n’épuisera pas vos placements? Des facteurs tels que la variabilité des marchés, l’inflation et les impôts ajoutent à l’incertitude.

Alors, si vous êtes déjà à la retraite ou sur le point de mettre fin à vos activités professionnelles, nous vous proposons un plan en six étapes pour déterminer la viabilité de votre revenu de retraite et ainsi vous rassurer quant aux dépenses de retraite.

Étape 1 – Établissez votre profil Le niveau et la fréquence du revenu dont vous aurez besoin (et/ou le taux de retrait de vos placements détenus dans les régimes enregistrés d’épargne-retraite et des autres placements non enregistrés générateurs de revenu) dépendent de plusieurs facteurs :

  • Votre profil de placement – par exemple, si vous êtes un investisseur prudent, votre rendement risque d’être plus faible que celui d’un investisseur plus dynamique, et par conséquent vos retraits devraient être moins élevés.
  • La durée de votre retraite – votre retraite peut durer 40 ans et, en général, qui dit longue durée dit stratégie de retrait plus prudente.
  • Vos besoins de revenu – avez-vous besoin d’un revenu régulier, ou pouvez-vous au besoin reporter ou diminuer vos retraits de manière à compenser des baisses occasionnelles de la valeur de votre portefeuille?

Étape 2 – Évaluez votre revenu d’autres sources Votre revenu de retraite proviendra aussi de sources autres que votre épargne-retraite personnelle, comme le Régime de rentes du Québec/Régime de pensions du Canada (RRQ/RPC), la Sécurité de la vieillesse (SV) et les régimes de retraite de vos employeurs. Faites-en l’addition.

Étape 3 – Estimez vos dépenses Faites la somme de vos dépenses essentielles et discrétionnaires prévues.

Étape 4 – Comblez l’écart Calculez le manque à gagner entre votre revenu de toutes sources, à l’exclusion de votre épargne-retraite personnelle, et vos dépenses.

Étape 5 – Évaluez les retraits nécessaires Déterminez le montant que vous devrez retirer de votre épargne-retraite personnelle ou de vos autres placements pour combler le manque à gagner entre votre revenu d’autres sources et vos dépenses.

Étape 6 – Apportez des correctifs Si le taux de retrait que vous avez prévu n’est pas viable compte tenu du rendement attendu de vos placements actuels, vous devrez revoir vos portefeuilles enregistré et non enregistré de manière à en améliorer les rendements, ou réduire l’ampleur de vos projets de retraite.

Vous pouvez élaborer avec votre conseiller professionnel un plan qui tient compte de tous ces facteurs et qui vous procurera la tranquillité d’esprit. Très souvent, un investisseur à valeur élevée s’apercevra qu’il peut se permettre de dépenser beaucoup plus qu’il ne le croyait.
 

 

Cette chronique, rédigée et publiée par Services Financiers Groupe Investors Inc. (au Québec, cabinet de services financiers) et par Valeurs mobilières Groupe Investors Inc. (au Québec, cabinet en planification financière), contient des renseignements de nature générale seulement; son but n’est pas d’inciter le lecteur à acheter ou à vendre des produits de placement. Adressez-vous à votre conseiller financier pour obtenir des conseils adaptés à votre situation personnelle. Pour de plus amples renseignements sur ce sujet, veuillez communiquer avec votre conseiller du Groupe Investors.
Pour me joindre : 1 418 227-8631 poste 223 | [email protected]

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides: