Publicité

Chroniques financières, par

3 novembre 2014 - 10:40

Planification financière pour familles recomposées


Les familles recomposées sont de plus en plus répandues – et vous en faites peut-être partie. Le recensement de 2011 a dénombré pour la première fois les familles recomposées ou reconstituées et établi qu’elles représentent environ une famille ayant des enfants sur huit*. Cependant, d’autres familles canadiennes recomposées échappent aux statistiques du fait que les membres ne vivent pas au sein du même ménage, les enfants ayant grandi et déménagé. Globalement, le nombre déclaré et non déclaré de familles recomposées représente une proportion importante de la population.

L’argent est une question délicate dans toute relation, et en particulier dans le cas d’un deuxième (ou troisième) mariage ou union de fait – surtout si des enfants sont issus des relations précédentes et de la relation actuelle. La planification successorale est également compliquée dans ces situations; les conseils de planification financière et successorale suivants pourraient donc vous être utiles :

  • Si vous et votre conjoint avez des plans financiers distincts, assurez-vous de mettre au point un plan cohérent qui vous aidera à atteindre vos objectifs pour votre nouvelle famille.
     
  • Déterminez de quelle façon vous pouvez traiter tous vos enfants équitablement.
     
  • Établissez un REEE pour chaque enfant qui n’en a pas déjà un.
     
  • Adaptez votre plan successoral en fonction de votre situation personnelle afin que votre succession soit partagée également entre les enfants de vos relations précédentes et de votre relation actuelle.
     
  • L’une des principales erreurs commises par les conjoints des familles recomposées, c’est de se désigner mutuellement comme bénéficiaire direct de l’ensemble de leur patrimoine, ou encore de détenir tout leur actif en propriété conjointe. Or, au décès du premier conjoint, tout est transféré au survivant, ce qui pourrait avoir comme effet de déshériter l’une des lignées de la famille. C’est pourquoi le testament standard ne convient habituellement pas aux familles recomposées. Il existe d’autres stratégies qui permettent de diviser la succession au décès du premier parent ou d’utiliser une fiducie au profit du conjoint pour protéger l’actif des deux familles. Il est primordial de consulter votre conseiller juridique pour établir un testament dont les dispositions seront adaptées à votre famille recomposée.
     
  • Afin d’éviter les frais d’homologation, beaucoup de couples optent pour la propriété conjointe, le titre de propriété étant alors transféré automatiquement au survivant au décès du conjoint (ne s’applique pas au Québec). Toutefois, si vous avez des enfants ou d’autres personnes à charge issus d’une relation précédente et que vous souhaitez partager la valeur de votre propriété, la propriété conjointe avec droit de survie ne convient généralement pas.

La planification financière et successorale pour les familles recomposées est compliquée. Consultez vos conseillers financier et juridique pour connaître les stratégies qui conviennent à votre situation.

*The Daily, mercredi 19 septembre 2012 – Recensement de la population de 2011 : familles, ménages, état matrimonial, type de construction résidentielle, logements collectifs -- http://www.statcan.gc.ca/daily-quotidien/120919/dq120919a-fra.htm


Pour me joindre : 1 418 227-8631 poste 223

[email protected]

 

Cette chronique, rédigée et publiée par Services Financiers Groupe Investors Inc. (au Québec, cabinet de services financiers) et par Valeurs mobilières Groupe Investors Inc. (au Québec, cabinet en planification financière), contient des renseignements de nature générale seulement; son but n’est pas d’inciter le lecteur à acheter ou à vendre des produits de placement. Adressez-vous à votre conseiller financier pour obtenir des conseils adaptés à votre situation personnelle. Pour de plus amples renseignements sur ce sujet, veuillez communiquer avec votre conseiller du Groupe Investors.

 

 
 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides: