Publicité

Chroniques financières, par

22 décembre 2014 - 09:47

Les bienfaits de votre générosité


Donner près de chez vous, c’est donner un bon départ à votre générosité. Nous en sommes à ce temps de l’année où l’on songe à la famille et aux belles choses que nous vivons. Mais c’est aussi le temps de penser à ceux qui n’ont pas eu autant de chance que nous…et de redonner à la société en appuyant les nombreuses causes louables près de chez nous et ailleurs au pays, par des dons ou des gestes charitables. Petit ou grand, chaque don est important. Et voici comment maximiser la portée de vos dons tout en réduisant l’impôt et les frais de succession. 

Désignez l'organisme de bienfaisance comme bénéficiaire : C'est le don planifié le moins compliqué. Vous léguez simplement par testament de l’argent ou des biens (valeurs mobilières, oeuvres d'art, etc.) à un organisme de bienfaisance reconnu. Votre succession recevra un reçu pour dons de bienfaisance susceptible de réduire ou d’éliminer l'impôt à payer sur votre ultime déclaration de revenus, et peut-être même aussi sur celle qui la précèdera.

Établissez un fonds à vocation arrêtée par le donateur : À titre de donateur, vous recevez immédiatement un reçu d'impôt pour toutes les cotisations versées au fonds. Vous avez de plus le droit de recommander à l'organisme comment utiliser le revenu du fonds.

Établissez une fiducie résiduaire de bienfaisance : C’est une fiducie irrévocable pouvant notamment détenir des espèces et des fonds de placement. Les intérêts et les dividendes vous sont versés à titre de revenu imposable. Après votre décès, l'actif de la fiducie (l'actif résiduaire) revient à l'organisme que vous avez désigné. Une fois la fiducie établie, vous recevez un reçu d’impôt pour « l’intérêt résiduel » de la fiducie.

Faites don d'une police d'assurance vie de votre vivant : L'organisme touchera la totalité de la prestation de décès de la police. De votre côté, vous profiterez de certains crédits d'impôt.

Faites don d'actions ou d’autres valeurs mobilières cotées en bourse : Vous recevrez un reçu d'impôt pour la valeur totale du don et ne paierez aucun impôt sur les gains en capital réalisés sur les valeurs mobilières données à l'organisme.

Établissez une rente viagère de bienfaisance : Vous recevrez, pour vous-même ou pour vous et votre conjoint, un revenu viager à même l'actif que vous avez donné. Une bonne portion de cette rente sera exonérée d'impôt et vous recevrez, pour une partie du don, un reçu d'impôt établi selon le montant de la rente que vous recevez et votre espérance de vie.

Établissez une fondation privée : Si vous envisagez de faire un don d’envergure, cette option associera à jamais votre nom ou celui de votre famille aux causes de votre choix.

Donnez de votre temps : En plus ou au lieu d’un don en argent ou en biens, vous pouvez vous impliquer auprès d’organismes qui vous sont chers. Parfois, jouer un rôle actif qui met à contribution nos talents est plus significatif qu’un simple chèque.

Vous connaissez déjà les bienfaits de la générosité. Votre conseiller professionnel peut vous aider à établir la stratégie de dons planifiés qui convient le mieux à votre situation et aux causes qui vous tiennent à coeur

 

Pour créer votre richesse, contactez-moi au

1 418 227-8631 poste 223

[email protected]

Cette chronique, rédigée et publiée par Services Financiers Groupe Investors Inc. (au Québec, cabinet de services financiers) et par Valeurs mobilières Groupe Investors Inc. (au Québec, cabinet en planification financière), contient des renseignements de nature générale seulement; son but n’est pas d’inciter le lecteur à acheter ou à vendre des produits de placement. Adressez-vous à votre conseiller financier pour obtenir des conseils adaptés à votre situation personnelle. Pour de plus amples renseignements sur ce sujet, veuillez communiquer avec votre conseiller du Groupe Investors.

 

 
 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides: