Publicité

Chroniques financières, par

23 février 2015 - 10:14

Conseils de dernière minute sur le REER pour payer moins d’impôt et épargner plus pour la retraite


La date limite de cotisation au régime enregistré d'épargne-retraite (REER) pour 2014 approche à grands pas. Il vous reste encore quelques jours et quelques décisions à prendre pour réduire vos impôts et faire grossir votre pécule de retraite. Voici donc quelques conseils de dernière minute. 

Précisions sur la date limite de cotisation au REER

  • L’échéance pour cotiser à votre REER pour l’année d’imposition 2014 est le 2 mars 2015, à 23 h 59.
     
  • Vous pouvez faire une cotisation maximale de 24 270 $, selon votre revenu gagné en 2014 (moins votre facteur d’équivalence, s’il y a lieu).
     
  • Votre cotisation maximale admissible figure sur votre plus récent avis de cotisation de l’Agence du revenu du Canada (ARC) (à la ligne (A) figurant sur l'État du maximum déductible au titre des REER).
     
  • Vous pouvez reporter vos droits de cotisation inutilisés des années précédentes.
     
  • Vous pouvez utiliser vos droits de cotisation accumulés en une seule année ou sur plusieurs jusqu’à la fin de l’année de votre 71e anniversaire (ou jusqu’à la fin de l’année du 71e anniversaire de votre époux/conjoint de fait).

Conseils pour économiser ou reporter de l’impôt ou pour faire fructifier votre épargne grâce au REER

  • Versez la cotisation maximale admissible. C’est la meilleure stratégie pour réduire l’impôt et maximiser le potentiel de croissance à long terme du capital.
     
  • Utilisez au maximum vos droits de cotisation restants de l’année dernière. Pour réduire encore plus vos impôts et augmenter la croissance à long terme de votre REER, utilisez vos droits de cotisation accumulés le plus rapidement possible.
     
  • Empruntez pour faire un gain. Grâce à un prêt REER, vous pourrez atteindre le plafond pour cette année ou utiliser vos droits de cotisation accumulés. L’argent que vous emprunterez génèrera une réduction d’impôt et ajoutera au potentiel de croissance à l’abri de l’impôt du REER. L’important, c’est d’obtenir un prêt à faible taux d’intérêt et de le rembourser rapidement. Pour le rembourser, vous pouvez utiliser les liquidités que vous rapportent les économies d’impôt supplémentaires.
     
  • Fractionnez pour économiser. Si le revenu de votre conjoint sera moins élevé que le vôtre au cours des prochaines années ou de la retraite, un REER de conjoint pourrait générer un revenu de retraite imposé à un taux moindre. Le REER est au nom de votre conjoint, mais vous pouvez y cotiser. Votre cotisation totale aux deux régimes ne peut pas dépasser vos droits de cotisation personnels pour l’année, mais le plafond de votre conjoint restera inchangé par votre cotisation.

De bonnes stratégies REER vous permettront de payer moins d’impôt et d’améliorer votre situation financière à la retraite. Et en ajoutant au REER un portefeuille de placements non enregistrés bien équilibré, vous devriez pouvoir vivre pleinement vos projets de retraite. Votre conseiller professionnel est là pour vous aider.

Pour créer votre richesse, contactez-moi au

1 418 227-8631 poste 223

[email protected]

Cette chronique, rédigée et publiée par Services Financiers Groupe Investors Inc. (au Québec, cabinet de services financiers) et par Valeurs mobilières Groupe Investors Inc. (au Québec, cabinet en planification financière), contient des renseignements de nature générale seulement; son but n’est pas d’inciter le lecteur à acheter ou à vendre des produits de placement. Adressez-vous à votre conseiller financier pour obtenir des conseils adaptés à votre situation personnelle. Pour de plus amples renseignements sur ce sujet, veuillez communiquer avec votre conseiller du Groupe Investors.

 

 
 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides: