Publicité

Chroniques financières, par

29 juin 2015 - 11:00

Prévoir les coûts qui s’ajoutent aux versements hypothécaires

 

Vous avez enfin décidé de construire, d’acheter ou de rénover la maison de vos rêves. Cependant, vous avez devant vous une liste interminable de choix qui pourraient facilement vous amener à dépasser votre budget. Plutôt que de vous laisser emporter, lisez les conseils ci-dessous et souvenez-vous-en pour éviter de vous retrouver avec des versements hypothécaires beaucoup plus élevés que prévu.  

  • Assurez-vous que la maison de vos rêves est à la mesure de vos moyens. Assurez-vous que le montant des vos versements hypothécaires (plus 20 %) convient à votre budget et aux lignes directrices en matière de crédit établies par votre institution financière.

Avant d’acheter ou de commencer à construire ou à rénover, faites un budget pour voir si vos revenus actuels vous permettront d’assumer vos dépenses et vos versements hypothécaires mensuels – n’oubliez pas d’inclure le versement initial, la taxe de mutation et l’achat d’autres biens pour la propriété.

Soyez réaliste lorsque vous estimez votre capacité de payer. Passez en revue vos habitudes de consommation et vos projets : prévoyez-vous partir en vacances, continuer de cotiser aux REEE de vos enfants ou de vos petits-enfants, cotiser à un REER ou effectuer un achat important dans un avenir plus ou moins rapproché (comme une voiture ou un immeuble locatif)?

  • Assurez-vous que tous les coûts sont connus. Demandez à votre entrepreneur et d’indiquer précisément ce qui est compris dans son prix et ce qui serait considéré comme un coût additionnel. N’oubliez pas d’inclure les autres frais, comme ceux liés à l’aménagement paysager et à l’achat de biens pour l’intérieur (meubles, système de domotique, couvre-fenêtre et autres). D’après les spécialistes, les frais liés à l’aménagement paysager (incluant les terrasses et les entrées) peuvent atteindre 10 % de la valeur de la propriété.

Surveillez les coûts contractuels additionnels qui peuvent s’accumuler pendant la construction ou la rénovation de votre maison.

  • Renseigez-vous sur la valeur marchande de votre propriété. Vous habiterez peut-être votre maison de rêve pendant des dizaines d’années… ou peut-être pas. Comparez la valeur de votre propriété aux autres biens immobiliers de votre voisinage et évitez de bâtir une maison trop prestigieuse pour le quartier – vous pourriez éventuellement avoir de la difficulté à la vendre à un juste prix.

Votre nouvelle maison aura une incidence importante sur votre situation financière au cours des prochaines années. Prenez le temps de discuter de vos projets avec un conseiller professionnel. Il pourra vous aider à obtenir la maison de vos rêves et à réaliser vos autres ambitions financières. 

Pour créer votre richesse, contactez-moi au

1 418 227-8631 poste 223

[email protected]

Cette chronique, rédigée et publiée par Services Financiers Groupe Investors Inc. (au Québec, cabinet de services financiers) et par Valeurs mobilières Groupe Investors Inc. (au Québec, cabinet en planification financière), contient des renseignements de nature générale seulement; son but n’est pas d’inciter le lecteur à acheter ou à vendre des produits de placement. Adressez-vous à votre conseiller financier pour obtenir des conseils adaptés à votre situation personnelle. Pour de plus amples renseignements sur ce sujet, veuillez communiquer avec votre conseiller du Groupe Investors.

 

 
 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides: