Publicité

Chroniques financières, par

14 septembre 2015 - 09:13

Plus de souplesse pour la retraite


Le budget fédéral 2015 contenait deux mesures susceptibles d’offrir aux Canadiens une souplesse accrue pour épargner et investir en prévision de leur retraite : une hausse du plafond de cotisation annuel du compte d’épargne libre d’impôt (CELI) et une baisse des taux de retrait minimums du fonds enregistré de revenu de retraite (FERR).  

Hausse du plafond de cotisation du CELI

Le 1er janvier 2015, le plafond de cotisation annuel du CELI est passé de 5 500 $ à10 000 $. Cet ajout de 4 500 $ constitue une occasion d’épargner pour votre retraite très souple et fiscalement avantageuse. Vous pouvez tirer un revenu de retraite de votre CELI sans conséquence sur votre droit de recevoir des prestations comme la Sécurité de la vieillesse, le Supplément de revenu garanti et le crédit en raison de l’âge. De plus, compte tenu de la baisse des taux de retrait minimums du FERR, la décision de tirer un revenu de retraite de votre CELI d’abord pourrait vous permettre de laisser vos placements plus longtemps dans votre FERR. C’est un avantage, les retraits d’un FERR étant entièrement imposables. Vous avez donc habituellement intérêt à y laisser votre argent le plus longtemps possible.

Comme le CELI ne vous oblige pas à effectuer des retraits minimums à partir d’un certain âge, il offre aussi plus de souplesse que le régime enregistré d’épargne-retraite (REER). De plus, vous pouvez continuer de cotiser à votre CELI après 71 ans, ce qui n’est pas le cas du REER.

Baisse des retraits minimums d’un FERR

Auparavant, un titulaire de FERR de 71 ans était tenu d’en retirer 7,38 % la première année et, progressivement, jusqu’à 20 % à 94 ans. Maintenant, le taux de retrait est de 5,28 % la première année et de 18,79 % à 94 ans, ce qui vous permet de conserver une part accrue de votre patrimoine tout au long de votre retraite. Enfin, les titulaires de FERR dont les retraits en 2015 dépassent le nouveau montant minimum pourront y recotiser jusqu’à concurrence de la baisse du montant de retrait minimum du FERR, à condition de le faire au plus tard le 29 février 2016. La somme ainsi reversée est déductible pour l’année d’imposition 2015.

Qu’est-ce qui vous convient le mieux?

Devriez-vous profiter de la hausse du plafond de cotisation au CELI et de la baisse des taux de retraits minimums du FERR (ainsi que de la possibilité de recotiser dans les deux cas) pour diminuer votre facture d’impôt? D’autres options de revenu de retraite (comme une hausse des cotisations à votre REER) vous conviendraient-elles mieux?

Ne tardez pas à contacter votre conseiller pour évaluer ces stratégies dans le cadre d’un plan financier global. 

 

 

Pour créer votre richesse, contactez-moi au

1 418 227-8631 poste 223

[email protected]

Cette chronique, rédigée et publiée par Services Financiers Groupe Investors Inc. (au Québec, cabinet de services financiers) et par Valeurs mobilières Groupe Investors Inc. (au Québec, cabinet en planification financière), contient des renseignements de nature générale seulement; son but n’est pas d’inciter le lecteur à acheter ou à vendre des produits de placement. Adressez-vous à votre conseiller financier pour obtenir des conseils adaptés à votre situation personnelle. Pour de plus amples renseignements sur ce sujet, veuillez communiquer avec votre conseiller du Groupe Investors.

 

 
 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides: