Publicité

Chroniques financières, par

16 janvier 2017 - 07:00

Les hauts et les bas du huard

Au cours des dernières années, le dollar canadien a souvent monté et baissé par rapport à la devise américaine. En 2002, le huard a atteint un creux, à 61,98 cents; il est remonté au pair (et plus haut) en 2007 et plusieurs fois par la suite. Il se situe autour de 75 cents depuis quelque temps maintenant*.

Quels sont les principaux facteurs qui influent sur le taux de change entre le dollar canadien et le dollar américain? Et quelle est l’incidence de la faiblesse actuelle du dollar canadien sur les investisseurs? Étudions la question plus en profondeur.

Certains experts ont classé le dollar canadien parmi les pétrodevises**, c’est-à-dire les devises qui fluctuent avec le prix du pétrole. Après tout, le Canada est un pays producteur de pétrole, qui en exporte de grandes quantités. Mais selon d’autres experts***, il y a d’autres facteurs qui expliquent les fluctuations du dollar canadien, notamment :

• Une économie canadienne vigoureuse fait monter la demande de dollars canadiens, donc sa valeur, sur les marchés internationaux, tandis qu’une économie faible abaisse la demande et réduit la valeur du dollar.

• Lorsque les taux d’intérêt sont plus bas au Canada qu’aux États-Unis, la valeur du huard baisse généralement.

• Une inflation plus faible au Canada que chez son voisin du sud peut faire monter la valeur du dollar canadien, tandis qu’une inflation plus basse aux États-Unis réduit sa valeur.

• La balance des paiements courants est une mesure de la circulation des biens, des services et des revenus de placement entre le Canada et le reste du monde. Un excédent des paiements courants signifie que le Canada vend davantage qu’il n’achète, ce qui se traduit par un flux net de fonds vers le Canada et une hausse de la demande de dollars canadiens. Un déficit des paiements courants désigne un flux de fonds hors du Canada et une tendance à la baisse du taux de change.

• Le Canada est un exportateur de produits à base de ressources naturelles. La valeur du dollar canadien est donc tributaire de la vigueur ou de la faiblesse des prix mondiaux des produits de base.

• Lorsque l’économie est instable, les investisseurs recherchent des devises « refuges ». Le dollar américain a toujours été considéré comme une devise refuge. Il s’apprécie donc par rapport à de nombreuses autres monnaies, dont le dollar canadien.

Qu’est-ce que tout cela signifie pour les investisseurs canadiens? Si vous détenez des placements en dollars américains, un recul du huard est avantageux, puisqu’il améliore les rendements de ces placements. Si vous avez couvert vos placements internationaux (c’est-à-dire que vous avez mis en place une stratégie d’achat ou de vente de contrats à terme ou d’options visant à compenser le risque de change), vous ne profiterez pas de la réduction de la valeur du dollar canadien, mais vous serez protégé contre toute perte de change si sa valeur augmente.

En bref, on peut dire que la dépréciation du huard est généralement favorable aux investisseurs canadiens qui n’ont pas de stratégie de couverture. Impossible toutefois de savoir avec certitude quelle direction prendra le huard. La solution? Conserver un portefeuille de placements contenant une combinaison d’actifs mondiaux bien diversifiés dans le cadre d’un plan financier complet. Consultez un conseiller professionnel pour savoir ce qui convient à votre situation personnelle.

* Analyse de portefeuille du Groupe Investors

** http://news.ubc.ca/2015/04/16/is-the-canadian-dollar-a-petrocurrency/ ***               http://www.lop.parl.gc.ca/Content/LOP/ResearchPublications/prb0326-f.htm 

 


Vous pouvez visitez notre page Facebook (www.facebook.com/Come.Simard.ig)
pour y noter vos commentaires, ce serait très apprécié

Pour créer votre richesse, contactez-moi au

1 418 227-8631 poste 223

[email protected]

Cette chronique, rédigée et publiée par Services Financiers Groupe Investors Inc. (au Québec, cabinet de services financiers) et par Valeurs mobilières Groupe Investors Inc. (au Québec, cabinet de planification financière), contient des renseignements de nature générale seulement; son but n’est pas d’inciter le lecteur à acheter ou à vendre des produits de placement. Adressez-vous à votre conseiller financier pour obtenir des conseils adaptés à votre situation personnelle. Pour de plus amples renseignements sur ce sujet, veuillez communiquer avec votre conseiller du Groupe Investors.

 

  

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides: