Publicité

Chroniques financières , par

18 janvier 2019 - 08:09

Prendre un nouveau départ

Vous travaillez fort depuis des années et vous souhaitez un changement ou serez bientôt licencié. Comment vous y prendre pour changer de parcours? Voici quelques conseils pour prendre un nouveau départ dans votre vie professionnelle.

Bon à savoir si vous partez à votre compte

Ne renoncez pas aux avantages
Vous pourriez être admissible à une assurance médicale, dentaire, vie et invalidité par l’entremise des partenaires en assurance d’une association professionnelle ou de l’employeur de votre conjoint.

Établir un fonds d’urgence
Étant donné que votre revenu sera probablement plus imprévisible, faites-vous un coussin sur lequel vous pourrez compter dans les périodes creuses. Envisagez de vous servir du compte d’épargne libre d’impôt (CELI) comme fonds d’urgence.

Payez le fisc
Réservez une part de votre revenu pour payer l’impôt et la TPS/TVQ (s’il y a lieu). La première année, vous pourriez payer à la fin de votre exercice, et les années suivantes, verser des acomptes provisionnels trimestriels si vous dépassez le seuil d’impôt net exigible établi pour votre province au cours des deux années.

Frais déductibles
Conservez tous les reçus de frais professionnels. Si vous travaillez principalement à domicile, la partie des dépenses de votre ménage liée à votre espace de travail pourrait être déductible de votre revenu aux fins du calcul de l’impôt.

Mode de vie
Préparez-vous à réduire vos dépenses, surtout durant la période critique du démarrage. Par exemple, vous pourriez devoir attendre que votre entreprise soit bien établie avant de prendre des vacances.

Le bon côté d’une mise à pied
Vous pourriez vous rendre compte que c’est la meilleure chose qui vous soit arrivée dans votre carrière. Il n’y a rien comme la planification proactive pour retomber rapidement sur ses pattes.

Évaluez vos options dès maintenant
Prendrez-vous votre retraite avant le temps, retournerez-vous aux études, chercherez-vous un autre emploi ou peut-être lancerez-vous votre entreprise?

Explorez les programmes gouvernementaux
Grâce au programme d’aide au travail autonome du gouvernement fédéral, vous pourriez être admissible à des prestations d’assurance-emploi en plus du revenu généré par votre entreprise naissante, et vous pourriez bénéficier d’une formation en affaires (les critères d’admissibilité au programme d’aide au travail autonome peuvent varier d’une province à l’autre).

Mettez de l’argent de côté
Économisez assez d’argent pour ne pas avoir à vous en faire avec les questions financières pendant que vous vous consacrez au lancement de votre entreprise. Ces économies, votre indemnité de départ et vos prestations d’assurance-emploi peuvent vous permettre de tenir le coup jusqu’à ce que votre entreprise soit rentable.

Pour vous assurer de démarrer votre entreprise sur une base financière solide et de maintenir le cap sur tous vos objectifs financiers, parlez de vos projets à votre conseiller professionnel sans tarder.

 


Vous pouvez visitez notre page Facebook (www.facebook.com/Come.Simard.ig)
pour y noter vos commentaires, ce serait très apprécié

Pour créer votre richesse, contactez-moi au

1 418 227-8631 poste 223

come.simard@groupeinvestors.com

Cette chronique, rédigée et publiée par Services Financiers Groupe Investors Inc. (au Québec, cabinet de services financiers) et par Valeurs mobilières Groupe Investors Inc. (au Québec, cabinet en planification financière), contient des renseignements de nature générale seulement; son but n’est pas d’inciter le lecteur à acheter ou à vendre des produits de placement. Adressez-vous à votre conseiller financier pour obtenir des conseils adaptés à votre situation personnelle. Pour de plus amples renseignements sur ce sujet, veuillez communiquer avec votre conseiller du Groupe Investors.

© Groupe Investors 2017


 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides: