Publicité

Chroniques financières , par

6 février 2019 - 15:18

Ne craignez pas de parler d’argent

Parler d’argent n’est jamais facile, mais votre santé personnelle et financière risque d’en souffrir si vous gardez vos problèmes financiers pour vous.

Nous sommes nombreux à avoir des réticences à parler de nos finances. Ainsi, à la question de savoir quelle serait leur conversation la plus difficile, 44 % des répondants à un sondage mené en 2014* ont indiqué « les finances personnelles ».

Cette crainte de parler d’argent encourage toutefois les gens à rester dans l’ignorance des options et des stratégies financières à leur disposition et à cacher les erreurs financières qui en résultent. Sans compter qu’on connaît rarement le point de vue de ses proches sur l’argent et que l’absence de communication alimente les méprises. Les études ont également démontré que le fait de garder des secrets, financiers ou autres, peut engendrer du stress, de l’angoisse, voire une dépression.

Or, malgré toutes les bonnes raisons de parler d’argent, les gens ont de la difficulté à s’y résoudre car c’est un sujet très émotif. Prenez la planification financière. Ses aspects techniques peuvent rebuter il est vrai, mais les gens se voient aussi confrontés à des perspectives comme leur vieillissement et leur mortalité, ou encore au risque de pertes financières ou de précarité financière de la famille si de mauvais choix de placement ont été faits.

Comme pour tout autre sujet délicat, il est souvent plus facile de se taire que d’admettre son surendettement ou un autre problème financier. Les études révèlent toutefois que parler de ses finances peut réduire le stress financier et aider à prendre des décisions plus éclairées**.

Évidemment, c’est plus facile à dire qu’à faire. Lorsque vous serez prêt à en parler, acceptez qu’inévitablement la discussion ne portera pas que sur l’argent, mais également sur ce qu’il symbolise. Commencez par reconnaître votre propre rapport à l’argent et comprendre que les finances suscitent des sentiments différents chez les autres.

Il est utile de savoir à l’avance ce qu’on espère tirer de l’entretien et d’engager les conversations sur l’argent avec des professionnels avec qui on n’est pas lié affectivement avant de faire part de nos sentiments à nos proches.

La première chose à faire, c’est de consulter votre conseiller personnel. Il peut vous informer et vous offrir des services de planification financière qui réduiront votre stress et votre angoisse tout en vous préparant à parler d’objectifs, de rêves et de problèmes financiers avec d’autres personnes.

*http://www.reuters.com/article/us-money-conversation-idUSBREA2Q1UN20140327

**https://www.psychologytoday.com/blog/in-therapy/201606/talking-about-money

 

 


Vous pouvez visitez notre page Facebook (www.facebook.com/Come.Simard.ig)
pour y noter vos commentaires, ce serait très apprécié

Pour créer votre richesse, contactez-moi au

1 418 227-8631 poste 223

come.simard@groupeinvestors.com

Cette chronique, rédigée et publiée par Services Financiers Groupe Investors Inc. (au Québec, cabinet de services financiers) et par Valeurs mobilières Groupe Investors Inc. (au Québec, cabinet en planification financière), contient des renseignements de nature générale seulement; son but n’est pas d’inciter le lecteur à acheter ou à vendre des produits de placement. Adressez-vous à votre conseiller financier pour obtenir des conseils adaptés à votre situation personnelle. Pour de plus amples renseignements sur ce sujet, veuillez communiquer avec votre conseiller du Groupe Investors.


 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides: