Publicité

Chroniques financières, par

4 avril 2019 - 11:41

Ne soyez pas trop strict avec les plans de votre mariage

Votre conjoint et vous avez passé des mois à planifier le mariage parfait. Mais la perfection n’est pas de ce monde... La réalité fait des entorses même aux plans les plus précis, surtout lorsqu’il s’agit de plans grandioses pour un mariage. Selon la loi de Murphy, tout ce qui est susceptible de mal tourner tournera nécessairement mal. Et cette loi s’applique tout particulièrement aux mariages.

  • Un serveur fait tomber votre gâteau de mariage et plutôt que de le couper, vous vous retrouvez à le ramasser sur le plancher.
  • Le garçon d’honneur est en retard à la cérémonie parce que sa voiture est tombée en panne.
  • Vous ne pouvez pas profiter du superbe jardin à cause d’une averse soudaine.
  • Sur le plancher de danse, un invité marche sur la traîne de votre luxueuse robe de mariée et la déchire. Aïe!

À mesure que le jour de votre mariage approche, vous avez probablement peur que de tels désastres et une dizaine d’autres encore amenés par la panique prénuptiale rendent imparfait votre mariage si parfaitement planifié.

Mais voici la clé d’un jour de mariage réussi : ne soyez pas trop strict avec les plans de votre mariage. Concentrez-vous sur la célébration et votre union. Si quelque chose arrive, eh bien, on verra. Peut-être même que cet événement imprévu deviendra l’un des plus beaux souvenirs de cette mémorable journée.

Cependant, vous avez réellement besoin d’un plan comprenant un budget qui correspond à vos moyens et ne vous oblige pas à vous endetter, ainsi que la lune de miel de vos rêves à un prix qui ne vous empêchera pas de dormir.

Et planifiez la suite aussi. Commencez par les tâches fondamentales : qui s’occupera des finances quotidiennes – régler les factures et ainsi de suite – et qui s’occupera de vos finances en général?

Décidez s’il est préférable de maintenir séparément vos comptes bancaires, cartes de crédit et placements, ou de regrouper une partie ou la totalité de ces instruments afin d’éliminer les dédoublements et d’accroître les avantages financiers.

Chacun d’entre vous devrait dévoiler ses biens, ses engagements financiers (comme les prêts) et ses antécédents de crédit. Si vous et votre conjoint, ou l’un des deux, apportez des biens personnels dans l’union, par exemple une voiture ou une maison, devriez-vous les garder ou les vendre?

Prenez toutes vos décisions après en avoir bien compris les conséquences fiscales et juridiques, surtout si vous apportez des biens importants dans l’union.

Parlant de fiscalité. Bien que les conjoints doivent produire des déclarations de revenus distinctes, vous devriez explorer les nombreuses stratégies de planification fiscale qui peuvent réduire la facture d’impôt totale du couple maintenant et dans l’avenir.

Profitez aussi de toutes les possibilités de déductions et de fractionnement de revenus qui peuvent s’appliquer à votre situation, dont le fractionnement du revenu de retraite ou les régimes enregistrés d’épargne-retraite de conjoint.

Que la journée de votre mariage soit parfaite ou non, n’oubliez pas ceci : vos invités ont célébré votre union et le début de votre nouvelle vie ensemble, et c’est ce qui compte réellement.

Pensez aussi à protéger votre couple des aléas financiers de la vie en élaborant un plan financier commun. Votre conseiller professionnel peut vous aider à bâtir ce plan et voir à ce que vous ayez un bel avenir financier, pour toutes ces années où vous vivrez ensemble.


Vous pouvez visitez notre page Facebook (www.facebook.com/Come.Simard.ig)
pour y noter vos commentaires, ce serait très apprécié

Pour créer votre richesse, contactez-moi au

1 418 227-8631 poste 223

come.simard@groupeinvestors.com

Cette chronique, rédigée et publiée par Services Financiers Groupe Investors Inc. (au Québec, cabinet de services financiers) et Valeurs mobilières Groupe Investors Inc. (au Québec, cabinet de planification financière), contient des renseignements de nature générale seulement; son but n’est pas d’inciter le lecteur à acheter ou à vendre des produits de placement. Adressez-vous à votre conseiller financier pour obtenir des conseils adaptés à votre situation personnelle. Pour de plus amples renseignements sur ce sujet, veuillez communiquer avec votre conseiller du Groupe Investors.


 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides: