Publicité

Chroniques financières, par

27 avril 2019 - 10:21

La meilleure façon de prévoir un budget pour un événement important

Nous oublions souvent de planifier adéquatement certains événements de la vie comme les mariages, les anniversaires marquants, la Bar Mitzvah et autres rites de passage, lesquels peuvent représenter des coûts considérables. Voici comment économiser en vue de ces moments importants.

Le couple Shaffer est du genre à faire passer ses enfants avant tout. « Nous avons donné la priorité au REEE plutôt qu’au REER parce que nos deux fils entreront à l’université avant notre retraite, explique Jennifer Shaffer, une professionnelle du domaine de la santé de 48 ans qui vit à Toronto. Cependant, c’était sans penser à leur Bar Mitzvah qui surviendrait avant l’une ou l’autre de ces étapes charnières. »

Si vous n’avez jamais eu à planifier une fête de finissants ou une réception pour un 25e anniversaire de mariage, il y a fort à parier que vous n’avez pas la moindre idée de ce qui est en jeu ou du coût approximatif à défrayer.

C’est à l’aube du 13e anniversaire de leur fils aîné qu’ils ont réalisé qu’il leur faudrait plusieurs milliers de dollars pour acquitter les coûts de la réception, du DJ et des nouveaux habits de toute la famille à l’occasion de la Bar Mitzvah. Et que ce serait tout à recommencer trois années plus tard lorsque leur plus jeune fils arriverait à maturité.

Les Shaffers ne sont pas un cas d’exception – même les épargnants les plus avertis oublient de prévoir les moments festifs de la vie comme les grands anniversaires, les unions, les départs à la retraite ou les bals de finissants. Vous ne le savez pas encore, mais vous aurez peut-être à payer pour une destination nuptiale onéreuse ou pour cette magnifique fête que votre père souhaiterait voir organisée pour son 90e anniversaire.

Todd Sigurdson, directeur général, Planification fiscale et successorale à IG Gestion de patrimoine, reconnaît qu’il peut être difficile de planifier les grands événements familiaux. « Dans une situation idéale, les parents devraient épargner à l’avance. Mais ce n’est pas toujours ainsi que les choses se passent », dit-il.

Voici comment vous pouvez acquitter les frais des grands événements, que vous les ayez prévus ou non.

Commencez à épargner dès maintenant
Peu importe si votre célébration est imminente ou si elle aura lieu dans plusieurs années, il est important de commencer à épargner dès aujourd'hui. « Plus vous commencerez à économiser tôt et plus votre horizon temporel est long, plus il sera facile de financer cet événement, indique Sigurdson, qui suggère par ailleurs de placer ces économies dans un compte d’épargne libre d’impôt (CELI). Le revenu que vous accumulez dans un CELI n’est pas imposable, ce qui vous permet de retirer des fonds à tout moment sans pénalité, et les sommes que vous retirez seront rajoutées à vos droits de cotisation de l’année suivante. »

Faites vos recherches
Si vous n’avez jamais eu à planifier une fête de finissants ou une réception pour un 25e anniversaire de mariage, il y a fort à parier que vous n’avez pas la moindre idée de ce qui est en jeu ou du coût approximatif à défrayer. « Nous nous sommes plongés dans nos feuilles de calcul, avons examiné les services offerts et comparé les prix, rapporte Gabe, 46 ans, mari de Jennifer Shaffer et directeur de distribution et de chaîne d'approvisionnement, au sujet de la Bar Mitzvah de leur aîné. Nous voulons tous ce qu’il y a de mieux pour notre enfant, mais encore faut-il avoir la capacité de payer les comptes. »

Dressez un budget
Un budget est important non seulement pour vous assurer de ne pas dépenser au-delà de vos moyens, mais également pour vous aider à déterminer si vous pouvez vous gâter ou si vous devriez limiter les dépenses.

« Choisissez comment dépenser votre argent, indique Gabe. Nous ne tenions pas particulièrement aux fleurs et nous n’avions aucune objection à imprimer nos propres photos plutôt que de les acheter du photographe. En revanche, nous avons convenu de dépenser davantage pour le DJ afin d’alimenter l’ambiance de la fête. »

Si les grands-parents ou d’autres membres de la famille offrent une contribution financière, assurez-vous d’en tenir compte dans votre budget, ajoute Sigurdson.

Ne tardez pas à prendre des dispositions pour le financement
Si vous vous rendez compte que vous devez emprunter, ne tardez pas à prendre les dispositions nécessaires. « Plus tôt vous parlerez à votre banque, mieux ce sera, » affirme Sigurdson, qui met en garde ceux qui seraient tentés de cumuler les dettes sur leur carte de crédit. « La marge de crédit sur valeur domiciliaire intégrée au prêt hypothécaire constitue une meilleure stratégie parce que vous obtiendrez ainsi un taux d’intérêt plus bas. »

C’est l’approche qu’ont privilégiée les Shaffer : à l’échéance des factures les plus onéreuses à régler, ils ont puisé dans leur marge de crédit sur valeur domiciliaire. Bien que le remboursement de la marge de crédit sur valeur domiciliaire ne suive pas un calendrier prédéterminé – vous effectuez vos remboursements au rythme qui vous convient –, des paiements mensuels sont établis afin de vous éviter des frais d’intérêt potentiellement excessifs.

Ne vous laissez pas emporter
Les occasions pour les commerçants de rivaliser pour obtenir votre clientèle ne manqueront pas, alors résistez à l’envie de dépenser sans compter.

Par exemple, quelqu’un a suggéré aux Shaffer d’engager l’annonceur sportif des Maple Leafs de Toronto pour présenter leur fils à sa Bar Mitzvah, contre un montant d’environ 750 $. « Je suppose que certaines personnes se disent que tant qu’à faire, c’est quoi 1 000 $ de plus, au point où nous en sommes ? Mais vous devez ensuite être capable de dormir la nuit. », rappelle Gabe.

Si vous planifiez judicieusement et découvrez qu’il reste un peu de marge de manœuvre dans votre budget, alors peut-être pourrez-vous vous accorder un petit quelque chose de plus. « Les gens perdent de vue les limites de leur budget, indique Sigurdson. Mais si vous avez planifié et épargné comme il se doit, vous pourrez peut-être vous permettre de petits extras. »


Vous pouvez visitez notre page Facebook (www.facebook.com/Come.Simard.ig)
pour y noter vos commentaires, ce serait très apprécié

Pour créer votre richesse, contactez-moi au

1 418 227-8631 poste 223

[email protected]

Cette chronique, publiée par les Services Financiers Groupe Investors Inc. (au Québec, cabinet de services financiers) et par Valeurs mobilières Groupe Investors Inc. (au Québec, cabinet en planification financière), contient des renseignements de nature générale seulement; son but n’est pas d’inciter le lecteur à acheter ou à vendre des produits de placement. Adressez-vous à votre conseiller financier pour obtenir des conseils adaptés à votre situation personnelle. Pour de plus amples renseignements sur ce sujet, veuillez communiquer avec votre conseiller du Groupe Investors.


 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides: