Publicité

Chroniques financières, par

14 décembre 2019 - 04:00

Quand l’épargne-retraite fond trop vite

Un risque pour un Canadien sur deux.

La moitié des Canadiens s’inquiètent de leur niveau de vie quand ils seront à la retraite.

Retraite ne rime pas forcément avec sérénité. Quarante-sept pourcent des travailleurs au pays craignent d’épuiser leur épargne-retraite de leur vivant, avance un sondage mené par Sun Life auprès de 2 151 travailleurs et 750 retraités.

RETRAITÉS DÉÇUS

Or, cette crainte se vérifie pour une partie des retraités actuels. Vingt-trois pourcent d’entre eux affirment avoir un mode de vie modeste. Et ce sont même 72 % des retraités canadiens qui décrivent la retraite comme différente de ce qu’ils avaient imaginé. Ces derniers disent suivre un budget serré, et ne se payer que les dépenses essentielles.

Si les attentes sont déçues par la réalité, c’est peut-être parce que cette réalité n’avait pas été préparée. Les trois quarts des travailleurs canadiens ne disposent en effet pas de plan financier, indique l’étude.

Ils sont 44 % à prévoir travailler à temps plein quand ils auront atteint l’âge de 66 ans. Par choix ou par obligation? Les deux tiers des personnes qui travaillent après 66 ans, et qui ont un mode de vie modeste, répondent qu’elles occupent leur emploi par obligation.

Parmi ces travailleurs de 66 ans et plus, 14 % d’entre eux n’avaient pas de plan financier avant la retraite.

Conseiller.ca, 19 novembre 2019


Vous pouvez visitez notre page Facebook (www.facebook.com/Come.Simard.ig)
pour y noter vos commentaires, ce serait très apprécié

Pour créer votre richesse, contactez-moi au

1 418 227-8631 poste 223

[email protected]

 

Ce contenu est tiré de conseiller.ca, Il est conseiller de consulter un professionnel en planification financière car chaque situation est particulière. Demander l’avis d’un spécialiste.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides: