Publicité

Chroniques financières, par

2 mai 2020 - 04:00

Les débuts de la retraite coûtent cher

Vos clients planifient-ils bien leurs dépenses?

Les futurs retraités s’inquiètent souvent du montant d’épargne qu’ils auront accumulé à leur départ à la retraite et des revenus qu’ils toucheront. Mais planifient-ils bien leur niveau de dépense?

Pas si l’on se fie à une étude de J. P. Morgan Asset Management qui a analysé les comptes bancaires de plus de cinq millions de clients de la banque Chase, pour constater que les gens dépensent plus au début de leur retraite. Ces dépenses pourraient modifier le calcul du montant d’épargne nécessaire pour avoir une retraite confortable.

DÉPENSES IMPRÉVUES
L’étude démontre que dans une période d’ajustement à leur nouveau style de vie, les jeunes retraités dépensent beaucoup, en voyages, rénovations de la maison et autres. Des dépenses qui souvent n’étaient pas prévues bien des années plus tôt quand le niveau d’épargne-retraite a été décidé.

Les stratégies de décaissement devraient tenir compte de ce montant de dépenses plus élevé dans les premières années de la retraite, croit Katherine Roy, stratège principale chez J. P. Morgan. 

OUPS… ON A OUBLIÉ L’INFLATION
Les épargnants omettraient aussi trop souvent un autre élément important dans leurs calculs : l’inflation. Ils prennent pour acquis que certaines dépenses, comme l’épicerie, seront constantes. Après tout, ils achètent toujours sensiblement les mêmes aliments dans les mêmes quantités. Ils oublient que le prix de ces produits augmentera. Dans un contexte où le revenu est fixe, cela pose problème. De plus, les besoins risquent aussi de changer en vieillissant, ce qui affectera les dépenses de consommation. 

De telles erreurs de calcul peuvent mener à de mauvaises décisions lorsque vient le temps de choisir le moment d’arrêter de travailler, de dépenser ou d’investir dans des titres de croissance.

IL FAUT PLANIFIER
J. P. Morgan suggère de calculer l’inflation et l’évolution des besoins à la retraite secteur par secteur (nourriture, logement, transport, voyage, etc.) et de planifier en conséquence.

Il faut aussi faire attention à son exposition en titres de croissance au début de la retraite, afin de ne pas risquer de grosses pertes qu’il sera difficile de récupérer par la suite. Il faut surtout garder en tête que contrairement aux revenus, les dépenses à la retraite sont loin d’être fixes. 

Conseiller.ca par : La rédaction septembre 2019


Vous pouvez visitez notre page Facebook (www.facebook.com/Come.Simard.ig)
pour y noter vos commentaires, ce serait très apprécié

Pour créer votre richesse, contactez-moi au

1 418 227-8631 poste 223

[email protected]

 

L’article a été publié sur le site conseiller.ca. Il contient des renseignements de nature générale seulement. Adressez-vous à votre conseiller financier pour obtenir des conseils adaptés à votre situation personnelle. Pour de plus amples renseignements sur ce sujet, veuillez communiquer avec votre conseiller d’IG gestion du patrimoine.

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides: