Publicité

Chroniques financières, par

28 novembre 2011 - 07:32

Parler avec ses parents de leur santé et de leurs finances

Pendant que leur état de santé le leur permet, vos parents devraient participer à la prise de décision concernant leurs conditions de vie, le niveau de soins et la planification successorale. Votre rôle consiste à les appuyer et à recueillir de l’information. Voici des conseils pour faciliter cette discussion :

• Faites les premiers pas : vos parents attendent peut-être une occasion d’avoir cet entretien; vous pouvez la leur fournir.

• Ayez recours à des stratégies pour briser la glace en offrant à vos parents de les aider à planifier leur retraite et leur succession.

• N’oubliez pas que vos parents ont besoin de conserver leur autonomie et leur dignité.

• Soyez à l’écoute : essayez de comprendre leurs craintes et leurs angoisses.

Voici les éléments dont vous devriez discuter :

• Sources de revenu – y compris toute modification du revenu mensuel dans le cas où l’un de vos parents décèderait.

• Placements – ainsi que les bénéficiaires de leurs placements enregistrés.

• Dépenses – Leur revenu (incluant l’aide gouvernementale) couvrira-t-il leurs dépenses, lesquelles augmenteront probablement avec l’âge?

• Assurances – Quelle protection ont-ils? Quelles sont les lacunes à combler?

• Testaments – Ont-ils désigné un représentant successoral (exécuteur/liquidateur) pour clore leurs affaires et répartir leurs biens selon leurs volontés?

• Procuration perpétuelle relative aux biens (au Québec, mandat en cas d’inaptitude) – Assurez-vous qu’ils ont désigné une personne qui prendra les décisions financières en leur nom s’ils deviennent incapables de le faire.

• Procuration relative au soin de la personne, testament biologique, directives concernant les soins de santé – Assurez-vous qu’ils ont désigné une personne qui prendra en leur nom les décisions en matière de soins et de santé s’ils deviennent incapables de le faire.

• Emplacement – Il importe que vous sachiez où se trouvent leurs testaments et autres documents juridiques; vous devez également connaître l’emplacement et le contenu de leurs comptes bancaires et de leurs coffres bancaires.
Il peut être difficile de parler de ces questions avec ses parents, mais connaître leurs volontés peut comporter des avantages extraordinaires. De nombreuses stratégies de planification financière et successorale s’offrent à vos parents. Un conseiller professionnel peut fournir un point de vue externe précieux, régler les détails et faciliter cet entretien délicat.

Cette chronique, rédigée et publiée par Services Financiers Groupe Investors Inc. (au Québec, cabinet de services financiers) et par Valeurs mobilières Groupe Investors Inc. (au Québec, cabinet en planification financière) contient des renseignements de nature générale seulement; son but n’est pas d’inciter le lecteur à acheter ou à vendre des produits de placement. Adressez-vous à un conseiller financier pour obtenir des conseils adaptés à votre situation personnelle. Pour de plus amples renseignements sur ce sujet, veuillez communiquer avec votre conseiller du Groupe Investors.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides: