Publicité

Chroniques financières, par

27 février 2012 - 10:20

Pourquoi vous ne voulez pas un remboursement d’impôt ?

Voici quelques conseils pour éliminer ce remboursement, améliorer votre planification fiscale, conserver plus de votre argent et embellir votre avenir financier :

Augmentez votre chèque de paie en réduisant le montant des retenues d’impôt et investissez l’argent à votre avantage
Chaque période de paie, une partie de votre salaire est envoyée à l’Agence du revenu du Canada (au Québec, à Revenu Québec également) pour couvrir vos impôts de fin d’année estimés. Si vous avez reçu un remboursement, c’est probablement que le montant perçu est trop élevé. Vous pouvez demander qu’il soit réduit en demandant à votre employeur de remplir le formulaire Déclaration de crédit d'impôt personnel (TD1) (au Québec, la Déclaration pour la retenue d’impôt TP-1015.3) pour mettre à jour toutes les déductions et crédits que vous réclamez et mieux refléter votre situation actuelle. Par exemple, vous pourriez maintenant être admissible à d’autres déductions pour frais de garde d’enfants ou pension alimentaire qui n’étaient pas incluses dans le formulaire rempli au moment de votre embauche.

Versez vos acomptes provisionnels à temps
Si vous devez faire des acomptes provisionnels (payables le 15 des mois de mars, juin, septembre et décembre), faites-les parvenir à temps pour éviter les pénalités et les intérêts. Si vous croyez que votre revenu sera inférieur l’an prochain, vérifiez avec votre comptable si vous pourriez réduire ces paiements.

Obtenez une déduction REER anticipée
Une cotisation à un REER donne souvent droit à un remboursement d’impôt. Toutefois, lorsque vous versez votre cotisation en début d’année, vous pouvez demander aux autorités fiscales une lettre d’autorisation qui permettra à votre employeur de réduire les retenues d’impôt sur votre paie en fonction de votre cotisation REER. Si vous versez vos cotisations par déductions sur votre salaire, vous n’avez même pas besoin d’une lettre d’autorisation. Demandez simplement à votre employeur de modifier vos déductions d’impôt en tenant compte de vos cotisations REER.

Il existe une foule d’autres façons de faire travailler votre argent pour vous. Votre conseiller financier peut vous aider à prendre les décisions en matière de planification fiscale et de placement qui conviennent le mieux à votre situation particulière.

Cette chronique, rédigée et publiée par Services Financiers Groupe Investors Inc. (au Québec, cabinet de services financiers) et par Valeurs mobilières Groupe Investors Inc. (au Québec, cabinet de planification financière) contient des renseignements de nature générale seulement; son but n’est pas d’inciter le lecteur à acheter ou à vendre des produits de placement. Adressez-vous à un conseiller financier pour obtenir des conseils adaptés à votre situation personnelle. Pour de plus amples renseignements sur ce sujet, veuillez communiquer avec votre conseiller du Groupe Investors.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides: