Publicité

Chroniques financières, par

18 juin 2012 - 07:58

Le problème avec les prêts aux parents ou amis

Parmi les personnes sondées, 26 % ont indiqué ne pas avoir obtenu le remboursement complet de prêts à des parents ou amis. Une proportion de 31 % se sont sentis contraints de consentir le prêt et 54 % de ceux qui ont senti la plus forte contrainte n’ont obtenu aucun remboursement.

La majorité des prêts entre amis et parents représentaient des sommes modestes : entre 500 $ et 5 000 $ dans 67 % des cas, tandis que 14 % des prêts avaient une valeur de 5 000 $ à 10 000 $ et 15 %, de plus de 10 000 $.

Prêteurs comme emprunteurs ont indiqué que les prêts étaient principalement motivés par des urgences financières (25 %), des achats importants (15 %), des études (13 %) et un acompte sur une maison (11 %). Parmi les autres priorités, on trouve les rénovations (7 %), le démarrage d’une entreprise ou des vacances (5 % dans les deux cas) ou un autre événement important (3 %).

L’une des principales erreurs commises est celle de prêter sans entente écrite. Une proportion de 83 % des répondants ont indiqué avoir commis cette erreur, et il est facile de comprendre pourquoi, car pareille demande peut être perçue comme un signe de méfiance. Et pourtant, le fait de préciser les modalités du prêt ou le calendrier de remboursement dans une entente écrite vous aidera en fait à éviter les ennuis en réduisant les risques de désaccords et de rupture de la relation.

Si vous ne parvenez pas à demander une entente écrite, vous pouvez chercher de l’aide. Votre conseiller financier peut servir de médiateur de façon à éviter les tensions, et un avocat pourrait rédiger l’entente. Votre conseiller peut également vous montrer les répercussions de ce prêt sur vos objectifs financiers globaux.

*Au total, 2 002 Canadiens adultes ont répondu au sondage entre le 18 et le 24 septembre 2008 par l'intermédiaire du panel de recherche en ligne du Centre de recherche Harris/Decima. Les données sont pondérées pour reproduire la répartition actuelle de la population en fonction de l’âge et du sexe pour chacune des régions selon le recensement de 2006.

Cette chronique, rédigée et publiée par Services Financiers Groupe Investors Inc. (au Québec, cabinet de services financiers) et par Valeurs mobilières Groupe Investors Inc. (au Québec, cabinet de planification financière) contient des renseignements de nature générale seulement; son but n’est pas d’inciter le lecteur à acheter ou à vendre des produits de placement. Adressez-vous à un conseiller financier pour obtenir des conseils adaptés à votre situation personnelle. Pour de plus amples renseignements sur ce sujet, veuillez communiquer avec votre conseiller du Groupe Investors.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides: