Publicité

Chroniques financières, par

6 août 2012 - 19:51

Rénover le chalet en vue de la retraite : coûts et autres considérations

Durabilité
Comme vous habiterez cette résidence pendant votre retraite, pensez à long terme : choisissez des matériaux durables et demandant peu ou pas d’entretien. Prévoyez l’installation d’une rampe d’accès et de comptoirs plus bas ainsi que l’adaptation de la salle de bain et l’élargissement des cadres de porte. Faites affaire avec un architecte ou un entrepreneur en bâtiment réputé qui vous aidera à faire les bons choix.

Établissez votre budget et n’y dérogez pas : faire des modifications en cours de route risque d’être très coûteux.

Options de financement
Que vous fassiez les rénovations vous-même ou que vous engagiez un professionnel, vous aurez à en assumer les coûts.

Voici les options de financement qui s’offrent à vous :

- Utiliser votre carte de crédit pour payer les petites dépenses de rénovation : n’oubliez pas que les cartes de crédit sont assorties d’un taux d’intérêt supérieur à 18 %! Assurez-vous donc de pouvoir rembourser complètement le solde à la fin du mois pour ne pas payer ces frais d’intérêt.

- Contracter un prêt personnel dont vous négociez le taux d’intérêt et le calendrier de remboursement avec le prêteur.

- Obtenir une marge de crédit personnelle ou une marge de crédit garantie selon la valeur nette de votre propriété. Généralement, vous n’empruntez que le montant dont vous avez besoin et ne payez des intérêts que sur les fonds empruntés chaque mois.

- Négocier un prêt à la construction (souvent nécessaire pour les gros projets). Le montant du prêt est établi en fonction de la valeur estimée de la résidence finale selon un évaluateur, et les fonds sont généralement déboursés à certaines étapes de la construction.

- Refinancer votre prêt hypothécaire. Cette option vous permet d’emprunter jusqu’à 80 % de la valeur estimée de votre chalet.

- Encaisser des placements ou retirer des fonds de votre épargne-retraite. Attention : avant de choisir cette option, assurez-vous que cela ne compromettra pas votre style de vie à la retraite. Vous risquez de perdre de l’argent en demandant le rachat de vos placements en plein marché baissier ou en dépensant les fonds retirés dans un projet offrant un rendement moindre que les placements où ils étaient investis. En plus, les fonds empruntés de votre REER deviennent imposables et ne croissent plus à l’abri de l’impôt.

Votre conseiller peut vous aider à faire les bons choix pour financer la rénovation de votre chalet afin que vous viviez la retraite de vos rêves.

Cette chronique, rédigée et publiée par Services Financiers Groupe Investors Inc. (au Québec, cabinet de services financiers), contient des renseignements de nature générale seulement; son but n'est pas d'inciter le lecteur à acheter ou à vendre des produits de placement. Adressez-vous à un conseiller financier pour obtenir des conseils adaptés à votre situation personnelle. Pour de plus amples renseignements sur ce sujet, veuillez communiquer avec votre conseiller du Groupe Investors.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides: