Publicité

Chroniques financières, par

23 avril 2013 - 14:20

Assurance vie : Il n’y a pas de solution toute faite

 
Qu’il s’agisse d’amour ou, plus concrètement, de sécurité financière, votre famille comptesur vous pour bien des choses. Pour l’amour, tout ne dépend que de vous; quant à la sécurité financière, elle dépend de plusieurs facteurs, à commencer par votre revenu. Durant votre vie, votre revenu subvient aux besoins de votre famille. Et quand vous n’êtes plus là, l’assurance vie compense la perte de votre revenu. Votre bénéficiaire reçoit le produit
de l’assurance libre d’impôt et il peut s’en servir pour payer des impôts découlant de votre décès ou l’investir de façon à générer un revenu, par exemple.
 
L’assurance, c’est une nécessité; la question est de savoir de quel type d’assurance vous avez besoin, ce qui peut être déroutant, puisque de nombreuses compagnies d’assurance offrent chacune une myriade de produits. Il n’existe en fait que deux grands types d’assurance vie : l’assurance temporaire et l’assurance permanente. Voici comment elles fonctionnent :
 
L’assurance temporaire est recommandée pour les besoins importants de protection à court terme, vu son faible coût initial. La police est généralement renouvelable après 5, 10 ou 20 ans sans fournir de preuve de santé, et dans bien des cas on peut convertir le produit en assurance permanente, toujours sans fournir de preuve de santé. Par contre, les primes augmentent avec l’âge au moment du renouvellement et peuvent finir par devenir substantielles. La plupart des régimes d’assurance temporaire prennent fin complètement à 75 ou à 80 ans.
 
L’assurance permanente offre une protection à vie. Elle se présente, grosso modo, sous deux formes :
 
  • L’assurance vie avec participation, forme « conventionnelle » de l’assurance-vie, est généralement la plus chère. Elle offre un montant garanti de protection d’assurance
    pour la vie et une valeur de rachat garantie. Les primes sont fixes pour la vie ou
    pour une période déterminée. La valeur de rachat de la police s’accroît sur une
    base de report d’impôt et peut aller au-delà des valeurs garanties de base par le
    versement de participations au titulaire de la police. Vous pouvez récupérer la totalité
    de la valeur de rachat seulement si vous annulez la police; vous pouvez retirer une
    partie ou la totalité de la valeur de rachat et/ou des participations; ou vous pouvez
    emprunter sur la valeur de rachat et payer des intérêts sur le prêt. La prestation de
    décès est réduite en proportion du montant du prêt qui reste à rembourser sur la
    police.
 
  • L’assurance vie universelle combine l’assurance vie permanente à des options de
    placement fiscalement avantageuses dans une seule police. La valeur des fonds
    s’accroît elle aussi sur une base de report d’impôt et peut servir à payer une partie ou
    la totalité du coût de l’assurance. La prestation de décès s’accroît normalement avec
    la valeur des fonds. Vous choisissez vos placements en fonction de votre tolérance
    au risque et de vos objectifs financiers.
 
Vos besoins en assurance à court et à long terme évolueront en fonction de votre mode de vie et de votre situation financière globale. La meilleure manière de trouver la solution d’assurance qui vous convient est de parler à votre conseiller professionnel ou à un représentant en assurance.

Cette chronique, rédigée et publiée par Services Financiers Groupe Investors Inc. (au Québec, cabinet de services financiers) et par Valeurs mobilières Groupe Investors Inc. (au Québec, cabinet de planification financière) contient des renseignements de nature générale seulement; son but n'est pas d'inciter le lecteur à acheter ou à vendre des produits de placement. Adressez-vous à un conseiller financier pour obtenir des conseils adaptés à votre situation personnelle. Pour de plus amples renseignements sur ce sujet, veuillez communiquer avec votre conseiller du Groupe Investors.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides: