Publicité

Chroniques financières, par

27 mai 2013 - 16:30

Conseils de planification financière pour les conjoints de fait


De plus en plus, des couples choisissent de vivre ensemble sans être mariés. Mais la vie en union de fait a des implications financières particulières qui doivent être prises en compte. Voici quelques conseils pour que votre relation fonctionne, financièrement parlant. 
 
•  Fixez-vous des objectifs d’entrée de jeu  Vous et votre conjoint avez chacun des obligations, des ressources et des objectifs financiers personnels. Ayez une discussion franche sur la manière dont vous réaliserez ces objectifs en couple. Ainsi, vous limiterez ou éliminerez les conséquences fâcheuses si un jour votre relation devait prendre fin. 
 
Parlez-en Entendez-vous sur les dépenses, l’épargne et l’investissement. Discutez de la gestion de vos finances personnelles et déterminez qui paiera pour quoi et comment vous partagerez les dépenses du ménage. 
 
Mettez-le par écrit  Au début de votre relation, consultez un notaire pour établir un contrat de cohabitation qui définit les modalités financières de votre relation. 
 
•  Un testament, car on ne sait jamais  Dans certaines provinces ou territoires, votre conjoint de fait peut avoir droit au partage des biens familiaux ou à l’aide aux personnes à charge, et peut aussi avoir des droits en vertu des règles régissant les successions ab intestat si vous décédez sans testament. Dans ces cas, votre testament pourrait pourvoir aux besoins d’enfants issus d’une relation antérieure. Dans d’autres provinces, dont le Québec, le conjoint de fait n’est pas reconnu comme héritier légal, alors prenez soin d’avantager votre conjoint dans votre testament si vous souhaitez qu’il hérite de vos biens. Étant donné que les lois changent continuellement dans ce domaine, vous devez rencontrer régulièrement vos conseillers juridiques et financiers et tenir votre plan successoral à jour. 
 
Soyez au courant des lois  Certaines lois reconnaissent les conjoints de fait. Informezvous auprès de votre conseiller juridique des effets que ces lois peuvent avoir sur votre situation personnelle dans votre province ou territoire. Sachez aussi que les règles fiscales s’appliquent aussi aux conjoints de fait, et qu’elles peuvent donc influer sur la fiscalité de votre couple. 
 
•  Fractionnez-le  Vous pouvez profiter des occasions de fractionnement du revenu en cotisant à un REER de conjoint, mais sachez que le cotisant peut ne pas récupérer ses fonds en cas de séparation (selon votre province ou territoire de résidence). 
 
 Planifiez  Établissez votre relation sur des bases financières solides, qui conviennent à vos objectifs de vie, en rencontrant vos conseillers juridiques et financiers aussitôt que possible.

Cette chronique, rédigée et publiée par Services Financiers Groupe Investors Inc. (au Québec, cabinet de services financiers) et par Valeurs mobilières Groupe Investors Inc. (au Québec, cabinet de planification  financière), contient des renseignements de nature générale seulement; son but n'est pas d'inciter le lecteur à acheter ou à vendre des produits de placement. Adressez-vous à un conseiller financier pour obtenir des conseils adaptés à votre situation personnelle. Pour de plus amples renseignements sur ce sujet, veuillez communiquer avec votre conseiller du Groupe Investors.
Pour me joindre : 1 418 227-8631 poste 223 | [email protected]

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides: