Publicité

Démystifier la santé mentale, par

25 avril 2021 - 17:00

La responsabilisation… Pourquoi?

La responsabilisation… Pourquoi?

Parfois, en tant que membre de l’entourage d’une personne atteinte d’un problème de santé mentale, on tente d’aider notre proche comme on le ferait avec n’importe quelle autre personne, sans réaliser qu’on fait face à une dynamique différente et particulière. Parfois, on peut être prêt à tout pour maintenir la relation, pour empêcher une souffrance ou pour éviter le risque d’un passage à l'acte. Voici quelques exemples :

  • Ne pas porter plainte contre mon frère et le laisser revenir chez-nous même après qu'il nous ai volé à plusieurs reprises.
  • Avoir le pardon facile et un seuil de tolérance élevé en maintenant la conversation téléphonique avec ma mère même si elle me manque clairement de respect.
  • Accepter d’héberger ma fille et lui donner tout ce qu’elle veut jusqu'à ce qu'elle ne parle plus de suicide.
  • Accepter encore une fois de contacter le patron de mon conjoint puisqu’il n’est pas en mesure d’aller travailler parce qu’il a trop consommé et ainsi essayer d’éviter qu’il ait des conséquences négatives.
  • Être toujours là pour dépanner financièrement ma sœur même si ça devient problématique pour ma propre situation financière.
  • Accepter finalement de prêter l'auto à mon fils, puisqu’il hurle et tire des objets, en espérant arrêter la crise au plus vite.

Malheureusement, cette attitude frêne le développement de l'autonomie et renforce les comportements inadéquats. C’est dans ce type de situation que les intervenantes de Le Sillon accompagnent les familles et les membres de l’entourage vers la responsabilisation des actes et des choix de leur proche.

La responsabilisation 

La responsabilisation consiste à laisser à une personne une certaine liberté d'action et d'autonomie, dans le but de lui faire prendre des responsabilités et de l'amener à se gérer avec une plus grande indépendance1.

Bien qu’elle soit difficile à instaurer à court terme puisqu’elle demande des efforts et crée souvent des inconforts mutuels, la responsabilisation a plusieurs objectifs positifs à moyen et à long terme. Entre autres, elle permet d'apprendre de ses erreurs, elle favorise le développement du sentiment de compétence, de la confiance et de la motivation à changer. 

La responsabilisation peut débuter à petits pas en instaurant des limites plus claires et prévisibles et des conséquences stables et cohérentes. Il est préférable de faire une réflexion approfondit avant de débuter un processus de responsabilisation afin de ne pas agir impulsivement ou sur le coup de l’émotion. 
Voici quelques exemples :

  • J’avertis mon frère que s’il refait le choix de nous voler, je vais porter plainte à la police. Et je maintiendrai la position que je lui ai annoncée.
  • J'ai annoncé d'avance à ma mère que j’allais mettre fin à la conversation téléphonique lorsqu'elle commencerait à me crier des insultes et à me manquer de respect et je vais tenir ma position.
  • Lorsque ma fille me dit qu'elle va passer à l’acte si je n’accepte pas de l’héberger ou de lui donner de l’argent, je lui dis que je suis inquiète pour elle et que je vais contacter les policiers, ce que je fais. 

Si vous avez des questions ou vous souhaitez avoir du soutien face à la responsabilisation de votre proche, n’hésitez pas à communiquer avec nous.

Catherine Cliche
Directrice générale, Le Sillon

1. https://www.linternaute.fr

 

477, 90e Rue, Suite 240, (Place 90),  Saint-Georges, Qc   G5Y 3L1
Tél. : 418-227-6464   |   Fax. : 418-227-6938
Courriel : [email protected]   |   Site Web : www.lesillon.com

REGROUPEMENT DES PARENTS ET AMIS DE LA PERSONNE
ATTEINTE D'UNE MALADIE MENTALE. TERRITOIRE BEAUCE ETCHEMINS.

MEMBRE DU RÉSEAU : 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides: