Publicité

Chronique Pier Dutil, par

27 avril 2020 - 18:00

Les vieux

4 Commentaire(s)

LES VIEUX

Bien malgré eux, les vieux accaparent l’actualité de ce temps-ci. Malheureusement, ce n’est pas pour les bonnes raisons. En faisant le bilan des victimes quotidiennes de la COVID-19, on prend bien soin de nous rappeler que 80 % des morts ont plus de 70 ans, voire même 80 et 90 ans.

Comme s’il était normal de mourir parce qu’on est vieux. Je comprends aisément que, à mesure que je gagne en âge, je m’approche de la mort. Mais l’âge tout seul ne fait mourir personne.

Lorsque je consulte mon petit Larousse au mot vieux, il me définit ce mot comme une personne avancée en âge, quelqu’un ou quelque chose qui existe depuis longtemps, qui a beaucoup servi. Permettez-moi de préciser que je remplis ces trois conditions : je suis avancé en âge, j’existe depuis bientôt 75 ans et j’ai beaucoup servi, peut-être même un peu trop parfois.

Qu’on m’appelle vieux, aîné, personne âgée, sage ou autrement, tout cela revient au même. Je suis vieux et j’en suis fier. J’ai toujours compris qu’il n’y a qu’un moyen de ne pas devenir vieux, c’est de mourir jeune, mais cela ne m’intéressait pas.

Qui sont-ils ces vieux?

Les vieux d’aujourd’hui, ce sont papa, maman, papi, mamie, mon oncle, ma tante, un ami de la famille, un proche que j’ai eu le bonheur de côtoyer et, souvent, d’apprécier.

Mais les vieux, ce sont aussi celles et ceux qui nous ont tracé le chemin; les travailleurs qui se sont battus pour améliorer les conditions de travail qui prévalent aujourd’hui, ce sont les entrepreneurs qui se sont investis pour créer des entreprises et des emplois, ce sont des scientifiques qui ont découvert de nouveaux médicaments qui nous permettent d’avoir une meilleure qualité de vie, ce sont des inventeurs qui ont créé les ordinateurs et tous les autres outils qui nous facilitent la vie, ce sont des artistes et des sportifs qui ont réalisé des performances dont on parle encore aujourd’hui. Et je pourrais énumérer une panoplie d’autres exemples du genre. 

Tout cela pour rappeler à toutes et tous qu’il y a des gens qui ont vécu avant nous et qui ont contribué à façonner le monde dans lequel nous vivons. D’accord, tout n’a pas été parfait. Il y a eu de grandes réalisations, mais il y a aussi eu des échecs cuisants. Mais il n’y a que ceux qui font rien qui ne font jamais d’erreurs.

Des vieux toujours actifs

Les vieux ne sont pas tous parqués dans des résidences pour personnes âgées ou dans des CHSLD. Permettez-moi de vous en présenter     quelques-uns qui font toujours vibrer la planète.

Paul McCartney, à 78 ans, Mick Jagger et sa bande de septuagénaires des Rolling Stones parcourent encore la planète pour présenter des concerts qui attirent des dizaines de milliers de fans. Dans le monde des affaires, celui que l’on surnomme «l’Oracle d’Omaha», Warren Buffet, continue, malgré ses 89 ans, à gérer des milliards de dollars en investissements divers. En politique, Joe Biden, à 78 ans, aspire à devenir Président des États-Unis en remplacement d’un autre septuagénaire, Donald Trump.

Chez nous, en Beauce, à 77 ans, Marcel Dutil est toujours à l’oeuvre pour que le Groupe Canam continue à se développer et conserve ses racines beauceronnes. De son côté, à 78 ans, le cardiologue Richard St-Hilaire, le pionnier de la cardiologie en Beauce, offre toujours ses services pour soigner les Beaucerons qui éprouvent des problèmes cardiaques.

Quel jeune oserait aller dire à l’une des personnes mentionnées ci-haut que le temps est venu de rentrer à la maison, que leur temps est fait, de leur laisser la place? C’est un pensez-y bien!

Quant à celles et ceux qui ont pris leur retraite, on les retrouve au sein de nombreux organismes qui ne pourraient continuer à exister sans compter sur leur bénévolat.

Les vieux des CHSLD

Évidemment, tous les vieux ne sont pas en santé. Et, dans notre société, lorsque les vieux éprouvent d’importants problèmes de santé, on ne les garde plus à la maison. 

Personne ne rêve de finir ses jours dans un CHSLD, mais, lorsque notre situation requiert des soins et que l’on ne peut plus demeurer à la maison, il faut bien trouver des institutions qui offriront ces services.

Espérons que la crise actuelle nous donnera l’occasion de réfléchir sur le sort que l’on veut réserver aux personnes âgées.

À celles et ceux qui trouvent que l’on en fait trop pour les vieux, j’aimerais vous rappeler que vous tous, jeunes d’aujourd’hui, êtes des vieux en devenir.

Pour conclure au sujet des vieux des CHSLD, je me permets de vous citer les paroles d’une chanson de Jacques Brel intitulée «Les Vieux» et je cite : «Les vieux ne bougent plus, leurs gestes ont trop de rides leur monde est trop petit du lit à la fenêtre, du lit au fauteuil et puis du lit au lit.»
 

Visionnez tous les textes d'opinion de Pier Dutil

PENSÉE DE LA SEMAINE

Je dédie la pensée de la semaine à celles et ceux qui pensent que les vieux ne sont bons qu’à mourir :

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Toutes vos réactions

4 réaction(s)
  • Merci Pier, vraiment beau texte, porte-toi bien 😘
    Colombe Lefebvre - 2020-04-28 09:30
  • Qui peut les réveiller entre les CHSLD et les résidentes il fait bon vivre « fessait bon vivre ». Ils sont autonomes âgé pas fou. C'est pire qu'une cour d'école. Au début je peux comprendre, mais présentement ils ont tous compris la gravité du problème et comme nous en LIBERTÉ ils vont faire attention et suivre les consignes. Sinon qu'il leur donne le droit d'annuler leur bail sans pénalité pour qu'il puisse choisir une autre façon de vivre librement. Moi j'ai communiqué avec la Régie du logement pour annuler mon bail, il mon dit que la situation pour le covid-19 m'avait pas de nouvelle loi pour casser mon bail. ON pense à tout, mais pas à eux. On devrait assouplir la situation pour les résidents âgé qu'il étouffe et aucune lumière au bout du tunnel pour l'instant, je capote…
    Alma - 2020-04-28 17:31
  • Bravo Pierre très bien dit. Tu as une belle plume c'est agréable decte lire. MERCI!
    Michelle Roy - 2020-04-29 20:43
  • Bonjour Pier,
    Bravo pour ta chronique, je suis fière de toi. Tout est dit, clair, net et précis.
    Merci pour nous, les moins jeunes !
    Diane Courtemanche - 2020-05-01 10:18