Publicité

Chronique Pier Dutil, par

25 janvier 2021 - 18:00

Changement de cap à Washington, Ottawa et Beauceville

1 Commentaire(s)

CHANGEMENT DE CAP À
WASHINGTON, OTTAWA ET BEAUCEVILLE


La semaine dernière a été fertile en rebondissements dans l’actualité internationale, nationale et régionale. En effet, en seulement trois jours, un nouveau Président était intronisé aux États-Unis, la Gouverneure générale canadienne démissionnait dans le déshonneur et le Maire de Beauceville renonçait à sa prime salariale.

À WASHINGTON

Mercredi dernier, tel que prévu, Joe Biden est devenu le 46e Président des États-Unis et Kamala Harris accédait à la Vice-Présidence. La cérémonie de prestation des serments tenue face au Capitole revêtait un caractère spécial.

En effet, le tout s’est déroulé dans une ville assiégée protégée par quelque 25 000 soldats de la Garde nationale et par des kilomètres de barrières et de barbelés. Quelques milliers d’invités triés sur le volet ont pu assister à la cérémonie, alors que le grand public avait été remplacé par 200 000 drapeaux. 

Malgré tout, ce moment a donné lieu à un véritable changement de cap dans le ton des discours. Joe Biden et Kamala Harris, contrairement à leurs prédécesseurs, ont tenu des propos qui se voulaient rassembleurs, faisant appel à l’ensemble des Américains pour s’unir afin de traverser les crises sanitaire, sociale et économique qui frappent les États-Unis présentement.

Même si les premiers gestes du nouveau Président ont contribué à corriger le tir laissé par de nombreuses mesures instaurées par Donald Trump, il ne faut pas croire pour autant que le climat va changer du tout au tout au cours des prochains mois.

Les défis de la nouvelle administration sont nombreux. L’héritage laissé sur l’ensemble de la société américaine par l’ignoble personnage que fut Donald Trump mettra du temps à disparaître, si jamais il finit par disparaître.

Souhaitons à Joe Biden, à Kamala Harris et à l’ensemble de la société américaine un changement de cap harmonieux, susceptible d’effacer le plus rapidement possible le climat de violence instauré par le grossier personnage que fut Donald Trump. Après quatre ans de mensonges, de négligences et de violences, les Américaines devraient avoir droit à un peu de sérénité. 

À OTTAWA

Jeudi, La Gouverneure générale du Canada, Julie Payette, annonçait sa démission suite à la publication d’un rapport dévastateur concernant la gestion de son personnel. Nommée à ce prestigieux poste en 2017 par Justin Trudeau, Julie Payette n’a pas mis de temps à créer la zizanie à Rideau Hall. 

Il importe de rappeler que le choix de Julie Payette par Justin Trudeau n’avait pas suivi le processus de nomination mis en place quelques années plus tôt par Stephen Harper.

Ébloui par la renommée de l’astronaute, Justin Trudeau n’a pas pris le temps de vérifier les références concernant les habiletés de gestionnaire de Madame Payette. Pourtant, son passage au sein d’autres organismes avait laissé des bilans plutôt négatifs, précisément au niveau de la gestion du personnel. Une simple vérification de ce côté aurait permis d’éviter la situation actuelle.

Mais, je vous en prie, ne vous apitoyez pas sur le sort de Julie Payette. Son retour sur terre ne se fera pas dans l'indigence; cette dernière, après un peu moins de quatre ans dans sa fonction, jouira d’une pension à vie de quelque 150 000 $ annuellement. Ça doit être ça qu’on appelle la misère des riches.

À BEAUCEVILLE

Plus près de chez nous, vendredi, dans un communiqué émis en toute fin d’après-midi, le Maire de Beauceville, François Veilleux, annonçait renoncer à la prime salariale de 25 000 $ qu’une majorité de membres du Conseil municipal avait décidé de lui attribuer par voie de résolution lors de la séance du 18 janvier. Il s’engageait également à rembourser les montants déjà reçus.

Personne ne doutait du dévouement du Maire Veilleux et du temps qu’il a consacré à sa ville depuis qu’il a accédé à la Mairie en novembre 2019. Cependant, il y avait lieu de questionner l’attribution d’une prime, surtout que le salaire du Maire avait déjà fait l’objet d’une importante augmentation en 2020, passant de 35 000 $ à 58 000 $, soit 65,7 %.

À ce que je sache, malgré le surplus de travail occasionné par la pandémie, Justin Trudeau et François Legault ne recevront pas une prime rétroactive.

Le changement de cap de François Veilleux est tout à son honneur, mais je me permets de croire que cette noble intention résulte probablement du fait que des irrégularités ont marqué cette saga.

Dans un premier temps, pour légitimer le versement de cette prime, on invoquait le fait que le Maire avait dû accomplir une partie du travail du directeur général, Félix Nunez, en congé de maladie de mars à août et suite à la démission de ce dernier en août. Son successeur, Serge Vallée, est entré en fonction en novembre dernier.

Or, des spécialistes en gouvernance et en législation municipale consultés par Radio-Canada, ont révélé qu’un élu ne peut effectuer des fonctions administratives au sein de sa municipalité.

De plus, la prime au Maire Veilleux a été versée tout au long de l’année 2020, alors que cela n’avait pas été autorisé préalablement par une résolution du Conseil. Cela n’était pas légal. Il se pourrait que le Ministère des Affaires municipales et/ou la Commission municipale se penche sur cette affaire pour enquêter. Si tel devait être le cas, espérons qu’un jugement sera connu avant la tenue des prochaines élections municipales prévues pour novembre prochain.
 

Visionnez tous les textes d'opinion de Pier Dutil

PENSÉE DE LA SEMAINE

Je dédie la pensée de la semaine à Donald Trump, Justin Trudeau, Julie Payette et François Veilleux :

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Toutes vos réactions

1 réaction(s)
  • Moi aussi grâce à mon âge j’ai gagné à la loterie et le 15 mars j’ai reçu le vaccin AstraZeneca.Par contre à toi j’ai beaucoup hésité, pensé à le refuser pour finalement l’accepter. Par contre le 15 mars c’était la journée du procès du vaccin. 1 semaine plus tard avec beaucoup d’informations par les médias et aussi par ton texte je suis rassuré d’avoir accepté le vaccin AstraZeneca.
    Louisette Perron - 2021-03-27 16:28