Publicité

Blogue Société historique Sartigan, par

10 avril 2019 - 14:53

L'HÔTEL HERMANDI ET SON FONDATEUR

LA SOCIÉTÉ HISTORIQUE SARTIGAN

Pourquoi ce nom inusité d'Hermandi ? Son fondateur fut «Herman dit Armand Veilleux». Joignez les deux premiers mots et vous obtenez Hermandi. Original n'est-ce pas, comme le fut son fondateur pendant toute sa vie. Il a été le beauceron typique: audacieux, ingénieux, inventif (patenteux), persévérant et bâtisseur. Né en 1902, dernier né d'une famille de 17 enfants. Vers l'âge de 20 ans, il a obtenu un diplôme d'électricien. En 1927, il ouvre le premier poste de radio à Saint-Georges avec son ami Gaston Gagnon. Il a fabriqué lui-même tout le matériel technique requis pour son fonctionnement avec l'aide de M. L. P. Baril. C'est une radio clandestine VE2 1M, 1180 kilocycles qu'il a opéré sans permis. Puis en 1928, il fonde le «Théâtre St-Georges» où on présente différents spectacles, pièces de théâtre et même du vaudeville. À la même époque, il imagine et conçoit lui-même tout le matériel nécessaire à la projection et transforme son théâtre en salle de cinéma. Il installe alors sur la façade une immense enseigne affichant le nom de «cinéma», tout en continuant d'opérer sous le nom de Théâtre Saint-Georges. Il fonde aussi le Théâtre Royal sur la rive ouest et acquiert le Cinéma Vimy, ainsi que quatre autres salles de cinéma dans différentes villes de la province. Il construit des maisons sur le boulevard Gouin à Montréal. Il inventa même un appareil pour malentendants. En 1949, il reconvertit son cinéma en l'hôtel Hermandi, remarquez sur les photos qu'il a conservé le même enseigne, il a simplement changé le nom. Il a revendu quelques années plus tard à son neveu Eugène Veilleux et Léo Rancourt (incendié en juillet 1965). Et avec Syllas Berberi, il exploitera l'hôtel National. Puis il bâtit deux autres hôtels dans la région de Montréal, acquiert une mine de fer à St-Jérome et se lance dans la prospection de l'or dans la rivière du Loup et dans le Maine. Moulin à scie à Shenley et président de la Baby Bear Shoes à St-Georges ouest. Dernière photo: On voit M.Veilleux le jour du mariage de sa fille adoptive Gabrielle , le 30 juin 1956. Sa dernière réalisation, dans la soixantaine: il a conçu et installé le 1er cinéma en plein air de la province de Québec ici même à St-Georges. Comme la réglementation permettant ce genre de cinéma n'avait pas encore été adoptée en 1969, il est allé voir le Ministre des Affaires Culturelles Jean-Noël Tremblay et lui a dit; «Que tu le veuilles ou non, mon ciné-parc est prête et sera en opération au mois de mai prochain». Il avait prévu ouvrir le 15 mai 1970, mais un problème de choix de film avec son distributeur «France-Film» a retardé ses débuts. Son ouverture officielle a eu lieu le 22 mai 1970, et il ferma ses portes le 14 septembre 2008. Tout un phénomène ce M. Veilleux !

Photos 1, 2 et 3 du fonds Claude Loubier. Merci à Paulin Poirier pour la photo de M. Armand Veilleux et son épouse. Texte et recherches de Pierre Morin.


 Fondée en 1992, la Société Historique Sartigan est un organisme à but non-lucratif,
financé par les dons, dont la mission est la protection, l'interprétation, la valorisation
et la diffusion du patrimoine de Saint-Georges et de ses environs.

 


Centre culturel Marie-Fitzbach (4e étage)
250,18e Rue, CP 6
St-Georges (Qc) G5Y 4S9

418 227-6176
www.shsartigan.com  -  shsartigan@hotmail.com

facebook.com/shsartigan

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides: